Autodrome St-Félicien : deux courses de la série Sportsman cet été

Autodrome St-Félicien : deux courses de la série Sportsman cet été

Série Sportsman

VOITURE. Pour sa 43e saison, l’Autodrome de Saint-Félicien mise beaucoup sur la série Sportsman Québec, alors que ces courses semi-professionnelles seront présentées le 8 et le 29 juillet prochain.

Cette année, la série Sportsman Québec a décidé de présenter pas une, mais bien deux courses à l’Autodrome de Saint-Félicien. La raison de ce choix est fort simple, plusieurs pilotes régionaux participeront à ce circuit provincial.

« Il y a cinq coureurs de la région qui ont confirmé leur présence. Il y en a deux de Saint-Félicien, un d’Alma, un autre de Chicoutimi et un de Charlevoix, mais qui a toujours coursé ici. Ça ressemble beaucoup à du Nascar, sauf que les voitures sont moins rapides et qu’elles sont moins modifiées », explique le promoteur de cette série, André Poulin.

Lors du 8 juillet prochain, une vingtaine de pilotes du Québec s’affronteront pendant 75 tours pour remporter la première place. Lors du 29 juillet, les mêmes coureurs se retrouveront sur la piste, mais pour une course un peu différente de 150 tours.

Il y aura aussi quelques courses pour les minis Sportsman Québec, âgés de 7 à 15 ans, dont deux jeunes filles de Charlevoix, qui pilotent des voitures de plus petits formats.

Avec ces journées, la directrice générale de l’Autodrome, Chantale Desrosiers, espère faire connaitre davantage le circuit Sportsman, un calibre incroyable selon elle:

« La série vient courser depuis 11 ans, mais les gens ne connaissent pas beaucoup ça. Ce sont de très belles courses, avec des voitures qui vont jusqu’à 160km/h. C’est vraiment un beau calibre et je souhaite que les gens le découvrent. »

Une journée pour les enfants          

L’Autodrome de Saint-Félicien propose une nouveauté cette année avec une programmation familiale le 19 août prochain. Au menu, jeux gonflables, amuseurs pour enfants, mais aussi des courses sont prévues pour les plus petits.

« Les gens qui ont des petites autos à pile peuvent les amener pour faire des courses. Pour ceux qui n’en ont pas, nous prévoyons aussi aménager un sentier pour les tricycles et les vélos. On veut que tout le monde participe », explique Mme Desrosiers.

Il s’agit d’une nouvelle journée qui permettra de soutenir la recherche pour l’acidose lactique. Chaque prix d’entrée sera remis pour la cause.

« On a côtoyé la maladie cette année. Un de mes neveux a perdu sa fille. C’est là qu’on a vu l’importance de donner pour cette cause, surtout que ça peut toucher tout le monde. On espère que ce sera une réussite. »

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  S'abonner  
Me notifier des