Championnat du Monde de Pétanque Junior : Ary-Ann Desmeules n’a pas perdue la boule

Championnat du Monde de Pétanque Junior : Ary-Ann Desmeules n’a pas perdue la boule

Ary-Ann Desmeules rejoint la pétanque ligne de pétanque de Roberval à l’âge de 8 ans.

Crédit photo : Photo Trium Médias – Hélène Gagnon

Chez les Desmeules-Guay, la pétanque c’est une histoire de famille.

Dernièrement, Ary-Ann, 12 ans, s’est envolée pour les Championnat du Monde de Pétanque Junior, à Kaihua, en Chine.

La jeune fille suit les traces de son frère et entraîneur, Michaël, qui a participé à deux reprises à ces championnats.

Pour se tailler une place au sein de l’équipe canadienne, Ary-Ann a dû faire des sélections pour se classer parmi les meilleurs.

«Sur l’équipe, j’étais la plus jeune joueuse. J’ai eu l’âge minimum pour participer quelques semaines avant le tournoi».

L’expérience

Alors que les membres, sélectionnés sur l’équipe, ont habituellement deux ans pour s’entraîner et développer une chimie, des retards ont fait que les joueurs n’ont bénéficié que de la saison estivale.

«Il faut le voir comme une première expérience. Ary-Ann peut encore participer aux trois prochains mondiaux juniors. Elle a vu le niveau de jeu des autres participants», souligne Michaël.

La jeune femme compte poursuivre son cheminement afin de participer au prochain championnat en 2019.

Toujours plus loin

Ary-Ann n’a qu’un souhait, continuer à se développer dans cette discipline.

«Je veux poursuivre sur cette lancée et progresser. Ce n’est pas simple, car au Québec, nous pouvons jouer six mois par année maximum à l’extérieur. Le reste du temps, on est dans les installations du club.»

Les contraintes ne doivent toutefois pas nuire au développement d’Ary-Ann.

«C’est la réalité des pays nordiques. Au championnat, les allées sont deux fois plus longues et quatre fois plus larges et on n’est pas limité par la hauteur des plafonds», mentionne Michaël.

«L’entraînement extérieur est donc très important. En installation, on corrige certains aspects et on s’assure de garder la forme.»

Prochain championnat

L’équipe canadienne s’est rendue en quart de finale de la Coupe des Nations, une sous-classe du championnat.

Dans la prochaine année, Ary-Ann devra poursuivre son évolution, afin de conserver sa place sur l’équipe canadienne.

«Elle aura 14 ans, lors des prochains championnats et déjà elle aura de l’expérience. Ce sera à elle de partager ses connaissances avec les autres membres de l’équipe. D’ici là, on poursuivra le travail», termine l’entraîneur.