Charles-Éric Lepage, entraîneur fier de ses Centurions

Charles-Éric Lepage, entraîneur fier de ses Centurions

À sa première année à la barre des Centurions de la Polyvalente des Quatre-Vents, l’entraîneur-chef Charles-Éric Lepage dresse un bilan positif de la saison régulière qui vient de se terminer.

Du côté des benjamins, l’entraîneur souligne que l’équipe a connu un très bon début de saison avec une fiche de deux victoires et deux défaites.

«J’ai eu la chance d’avoir une équipe déjà bien soudée dès le départ. J’ai des jeunes avec une bonne intelligence et surtout un désir d’apprendre.»

Natif de Saint-Félicien, Charles-Éric Lepage a lui aussi joué pour les Centurions lors de son passage à l’école secondaire. Le football scolaire, il connaît ça!

«J’ai changé de A à Z le cahier de jeux, et ce, en seulement deux pratiques de deux heures. Ils ont tout assimilé et ont ensuite bien performé.»

Charles-Éric Lepage souhaite transmettre son savoir à ses joueurs. Il a déjà joué dans les programmes scolaires de football.

Tout au long de la saison, il a pu constater que ses plus jeunes joueurs progressaient très bien et que l’équipe était équilibrée.

«J’ai été agréablement surpris d’avoir un jeu au sol aussi performant, mais encore plus de voir que j’ai été capable d’adapter le jeu par la passe selon mes athlètes. Je n’ai pas peur de dire que nous avons une équipe très complète.»

Juvéniles

Malgré une fiche perdante de 0-4, l’entraîneur demeure positif à l’égard de ses joueurs de niveau juvénile.

«Nous avons une équipe jeune, avec seulement quatre ou cinq finissants. L’équipe a faim de victoires. Maintenant, mon objectif est de leur montrer comment y arriver en travaillant nos forces et corrigeant nos faiblesses.»

Il prend même une partie du blâme, lui qui doit gérer son temps entre ses études universitaires en Éducation physique et ses responsabilités d’entraîneur. Ce qui l’oblige à effectuer des allers-retours entre Saguenay et Saint-Félicien.

«Mes joueurs du juvénile sont amplement meilleurs que la fiche de 0-4. Les défaites étaient toujours une question de détails. Je prends le blâme, car j’aurais aimé être plus présent et moins à la course, mais mon horaire n’était pas facile.»

Charles-Éric Lepage croit que ses joueurs partagent son désir pour la victoire. Il tente de leur inculquer les valeurs requises pour y parvenir. <@CP> (Photo tirée de Facebook – Photos André)<@$p>

Et la saison prochaine?

Charles-Éric Lepage complètera son parcours universitaire cette année et aura donc plus de temps pour s’occuper de ses équipes. Pour la prochaine saison, l’entraîneur entretient de bons espoirs.

«Le travail, devoir sortir de sa zone de confort et l’engagement seront des valeurs importantes pour les Centurions!»

Il avoue avoir vécu des expériences incroyables grâce au football et il espère pouvoir partager son savoir et aider les jeunes à se développer en tant qu’être humain.

«J’ai toujours cette rage de victoires en moi. Je veux mettre en place des objectifs et prendre les dispositions nécessaires pour amener mes équipes à se dépasser. Je veux ressortir le meilleur de chacun d’eux et surtout développer leur confiance en eux.»

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des