Cloches Saint-Jean-de-Brébeuf, la mise en valeur prête en 2019

Cloches Saint-Jean-de-Brébeuf, la mise en valeur prête en 2019

Gérard Guay et Gilles Otis croient être en mesure d’amasser les 11 000 $ qui manquent pour concrétiser le projet de valorisation des cloches de l’église Saint-Jean-de-Brébeuf. (Photo Trium Médias – Louis Potvin)

Le projet de mise en valeur des trois cloches de l’église Saint-Jean-de-Brébeuf va se réaliser au printemps 2019, même si le financement nécessaire n’est pas complété.

«Nos donateurs attendent depuis un bout de temps. Nous voulions le faire cet automne, mais il y avait des délais pour la livraison des matériaux alors il aurait fallu faire l’aménagement en hiver, ce qui aurait augmenté les coûts», explique le président Gérard Guay.

L’aménagement des trois cloches datant de 1935 s’élève à 135 000 $. Il manque une somme de 11 000 $ pour compléter la campagne de financement. Des efforts seront déployés cet hiver pour élaborer une stratégie pour atteindre l’objectif.

«Nous irons surement du côté populaire, car nous avons fait le tour de tous les donateurs potentiels et on ne peut pas leur en demander plus. On prend tous les montants, même les 10 $ et les 20 $», souligne pour sa part Gilles Otis.

Voici à quoi va ressembler la structure qui mettra en valeur les cloches de l’église Saint-Jean-de-Brébeuf.(Photo courtoisie)

Structure spéciale

Bien que le projet semble onéreux, les membres du comité indiquent que c’est le prix à payer pour avoir une structure solide en mesure de supporter les cloches qui ont un poids total de près de 5 000 livres.

Une firme d’architecte et d’ingénierie a été nécessaire pour concevoir les plans de cette structure qui sera érigée dans le parc Saint-Jean-de-Brébeuf.

Le concept prévoit que les cloches puissent sonner selon les besoins. Par contre, un système va aviser les gens présents de s’éloigner, car les sons produits par les cloches seront assourdissants pour ceux qui se trouveraient trop près.

Long processus

C’est depuis 2010 que des citoyens s’intéressent au rapatriement de ces cloches qui avait été achetées par un commerçant de Laurierville. Quelques années plus tard, le comité les a acquises pour une somme de 15 000 $.

Depuis, ce comité travaille à leur mise en valeur.

«Enfin, on approche du but. Nous tenions à informer la population de l’avancement de nos démarches. Nous avons travaillé fort et de nombreux donateurs nous soutiennent. Ils pourront enfin voir le résultat quelque part en mai ou juin 2019 », promet Gérard Guay.

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des