«Les Couloirs de la violence amoureuse» s’arrête à Saint-Félicien

«Les Couloirs de la violence amoureuse» s’arrête à Saint-Félicien

<![CDATA[

Jusqu’au 6 avril prochain, grâce aux efforts de concertation de la Table en violence conjugale et d’agression sexuelle Domaine-du-Roy, de la Commission scolaire du Pays-des-Bleuets et du Conseil des Montagnais, le labyrinthe Les Couloirs de la violence amoureuse est présenté à la Salle Domaine-du-Roy de l’Hôtel du Jardin de Saint-Félicien.

Les Couloirs de la violence amoureuse est un outil de sensibilisation qui prend forme d’un labyrinthe à travers lequel les jeunes peuvent suivre l’évolution de la vie amoureuse d’un couple de leur âge. Des vidéos, des effets spéciaux et de reconstitution de décors rendent très réaliste la mise en scène.

À travers le parcours, les jeunes découvrent les signes précurseurs de la violence amoureuse, son cycle, son évolution, les conséquences possibles de cette violence et les façons de s’en sortir.

«Le but premier de cette activité est de prévenir et contrer la violence amoureuse chez les jeunes. Des intervenantes et intervenants, issus des organismes impliqués ont été libérés et formés afin d’accompagner les groupes de jeunes dans les couloirs. Les élèves du Secondaire 3 et 4 de la Commission scolaire du Pays-des-Bleuets et de l’école secondaire Kassinu Manu de Mashteuiatsh auront l’occasion de visiter le labyrinthe», souligne Édith Pelletier.

Mise en place initialement dans les établissements de la Commission scolaire du Lac Saint-Jean, les couloirs de la violence amoureuse est un outil conçu de façon à pouvoir être déployés dans toutes les écoles du Québec et chez tous les organismes qui veulent intervenir dans ce domaine.

L’impact de cet outil de sensibilisation se fait déjà sentir : des organismes du milieu ont pu observer que des jeunes sont passés à l’action peu après leur visite, alors que cela peut prendre des années avant d’obtenir des résultats significatifs dans la dénonciation de cas de violence amoureuse.

«On veut donner aux jeunes des outils afin qu’ils puissent vivre des relations amoureuses harmonieuses, basées sur le respect et l’équilibre des forces. Les couloirs de la violence amoureuse se veut un outil de promotion de relations respectueuses au sein du couple, car les jeunes ont un besoin de modèles démontrant que la violence n’est jamais une solution », de conclure Édith Pelletier.

Des entreprises du milieu qui ont accepté de supporter cette action de sensibilisation auprès de la jeunesse. Ainsi, la Commission scolaire du Pays-des-Bleuets, la Table de concertation en violence conjugale et d’agression à caractère sexuel, ACMS Lac Saint-Jean, l’Auberge de l’Amitié de Roberval, le Bureau d’aide juridique de Roberval, CALACS Entre Elles, CAVAC, le Centre de femmes La Source, le Centre de santé et de services sociaux de Mashteuiatsh, la Corporation Poximité Jeunesse, CSSS Domaine-du-Roy, la Direction des services professionnels correctionnels, le Cran.. d’Arrêt, Justice Alternative Lac-Saint-Jean (Roberval) ainsi que la Sûreté du Québec.

La population pourra également visiter le labyrinthe le 4 avril, entre 15 h et 17 h.

]]>

Partager cet article