Les coups de cœur des lecteurs de l’année

Les coups de cœur des lecteurs de l’année

Tania Desbiens, responsable de la bibliothèque, a remis le diplôme de lecteur de l’année à Barnard Boivin.

Crédit photo : Photo Trium Médias – Hélène Gagnon

Tous les ans, la Bibliothèque Georges-Henri Lévesque décerne un prix à deux de ses fidèles abonnés qui se sont démarqué lors de la dernière année.

Cette année, les mentions d’honneur ont été décernées à Marie-Léa Girard dans la catégorie jeunesse et Bernard Boivin dans la catégorie adulte.

Une nouvelle passion

Marie-Léa Girard a lu plusieurs séries jeunesses dans la dernière année.

C’est en début d’année 2017, que Marie-Léa s’est découvert une passion pour les romans jeunesses.

Un simple défi lancé par sa mère lui a donné le goût de la lecture.

«En janvier dernier, ma mère m’a mis au défi de lire le premier livre de la série Harry Potter. Si je relevais le défi, j’avais le droit d’écouter le film. En quelques mois, j’avais lu les huit livres.»

Il n’en a pas fallu plus pour que la jeune développe son goût de la lecture. Elle affectionne particulièrement les séries.

Dans la dernière année, la jeune fille a lu plus d’une centaine de livres teintés de mystère et de fiction.

Bien que la série Harry Potter écrite par l’auteure britannique J.K. Rowling trône au sommet de ses coups de cœur, Marie-Léa est tombé sous le charme de deux autres séries.

Ariel à l’école des espions, d’Évelyne Gauthier, qui se compose de quatre tomes, et Savannah, de Sylvie Payette, qui en compte 12, ont été dévoré par la jeune lectrice.

Trois séries jeunesse ont particulièrement été appréciées par la lectrice de l’année.

Les choix de  Bernard

Bernard Boivin est un ancien policier de la Sureté du Québec. La carrière de l’homme au sein des forces policières déteint légèrement sur ses choix littéraires.

Parmi ses livres chouchous figurent des romans policiers, des intrigues et du suspense.

Une colonne de feu, de Ken Follett, Congo Requiem, de Jean-Christophe Grangé, Traquées, de Michael Robotham, et Je me souviens… Une enquête de Victor Lessard, de Martin Michaud, sont les bons livres que M. Boivin a lus.

«Le livre de Follett s’est démarqué du lot. Ce livre de plus de 900 pages est un chef d’œuvre. Des auteurs qui écrivent comme Ken Follett, il y en a très peu.»

Ce livre s’inscrit dans La saga des Piliers de la terre et du Monde sans fin.

«Certains peuvent trouver ça rebutant une série ou chaque livre se compose de près de mille pages. Dans ce cas-ci, dès le début on s’accroche et on ne démord pas avant la fin.»

Bernard Boivin souligne que le prêt de livre gratuit lui a permis de faire nombreuse découverte dans la dernière année.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  S'abonner  
Me notifier des