Les clubs de golf prêts pour une saison avec distanciation sociale

Photo de Julien B. Gauthier
Par Julien B. Gauthier
Les clubs de golf prêts pour une saison avec distanciation sociale
(Photo : Archives Trium)

Les clubs de golf du Québec ont tenu une réunion ce matin afin de s’entendre sur les mesures de distanciation sociale à adopter en vue de leur ouverture au public le 20 mai. 

Parmi celles-ci, les golfeurs ne pourront pas se présenter plus de 30 minutes à l’avance avant leur départ. Ils devront quitter immédiatement après avoir terminé leur ronde de golf.

Les pavillons principaux demeureront fermés, à l’exception des toilettes. Les terrasses, les bars et restaurants demeurent fermés à moins d’un avis contraire de la Direction de la santé publique. Même chose pour les douches et vestiaires.

En ce qui a trait aux voiturettes de golf, une seule personne pourra y siéger, à moins que deux personnes demeurent sous le même toit. Mais ce devra être le même chauffeur pour toute la journée. Certains clubs de golf pourraient notamment y inclure un séparateur.

Cependant, Jean-Daniel Fortin, directeur du Club de Golf Lac-Saint-Jean n’est pas chaud à cette idée en raison des coûts et de l’efficacité réelle de la mesure. « Je ne trouve pas que c’est un bel outil. Ça coûterait plus de 100 $ par voiturette », a-t-il affirmé.

En outre, les départs devront être réservés à l’avance. Les râteaux seront retirés des trappes de sable. « Les golfeurs  vont devoir utiliser leur pied pour remettre le sable à niveau »,  a expliqué Junior Juneau, directeur du Club de Golf de Saint-Prime.

Les golfeurs devront également éviter de toucher les équipements des autres joueurs. Ils devront également mettre un X sur certaines de leurs traditions. « Après la ronde, aucune poignée de main n’est autorisée. Salutations cordiales seulement », est-il indiqué dans le protocole.

Distanciation sociale

L’ensemble des clubs devraient être en mesure d’ouvrir le 20 mai, à l’exception du Club de Golf de Dolbeau-Mistassini, qui pourrait rouvrir deux ou trois jours plus tard.

« En raison de la rapidité des événements, il est possible qu’on aille un peu de retard. On aime mieux ouvrir et être prêts, lorsque toutes les mesures seront en place », a expliqué son directeur, Réjean Lalancette.

De son côté, Junior Juneau, estime que la distanciation sociale sera très facile à appliquer.

« Ce sera pas dur, c’était déjà pratiqué à 95% du temps. Le gars qui frappe, normalement, tu vas pas de mettre à côté, sinon tu vas avoir le bâton dans la face », a-t-il lancé à la blague.

Grosse saison?

Difficile à prévoir pour les trois clubs pour l’instant, s’ils auront droit à une grosse saison. Il est possible que les plus aînés, qui représentent une bonne partie de la clientèle ne soient pas au rendez-vous en raison de leur vulnérabilité.

D’un autre côté, ceux qui s’étaient prévus des voyages de golf aux États-Unis pourraient très bien se tourner vers les clubs dans les régions.

« On pourrait se retrouver avec un tourisme golfique. J’ai l’impression qu’on va se retrouver avec beaucoup de gens qui prévoyaient aller aux États-Unis, par exemple. Les gens vont se mettre à redécouvrir leur Québec », prévoit Jean-Daniel Fortin.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des