La culture s’imposera encore plus à Roberval

La culture s’imposera encore plus à Roberval

Réjean Gauthier est président de la Commission de la Culture.

Crédit photo : Photo Trium Médias – Hélène Gagnon

Une école de théâtre pour les jeunes du primaire et du secondaire pourrait se développer à Roberval. Ce projet unique se profile dans la mire de la Commission de la Culture.

Grâce au renouvellement de l’entente de trois ans, entre le ministère de la Culture et des Communications, ainsi que la Ville de Roberval, plusieurs projets pourraient être développés pour dynamiser le milieu culturel.

«Il s’agit d’une entente majeure. Tous les ans, pour les trois prochaines années, le ministère de la Culture et des Communications investira 45 000 $, de même que la Ville. En tout, c’est une enveloppe de 270 000$ qui sera disponible pour des projets», mentionne Réjean Gauthier, président de la Commission de la Culture.

Projets émergents

La Commission de la Culture ne pilote pas de projets. Elle agit comme une aide à la création.

«On sème des graines que l’on souhaite voir fleurir. On aide à la mise en place de projets qui n’existent pas et qui auront des retombées dans le milieu.»

C’est dans cette optique qu’une école de théâtre pourrait voir le jour.

«On souhaite développer une offre récurrente en théâtre pour les jeunes. Au même titre qu’il y a des écoles de danse et de musique. Roberval est un milieu de théâtre, qui compte une troupe de plus de 50 ans. On peut certainement développer cette école à partir des gens de théâtre d’ici.»

Gauthier souligne que c’est sous la gouverne du précédent conseil que la Ville de Roberval a pris, culturellement, de l’expansion.

«Le nouveau conseil est animé de cette même volonté. Nous allons donc poursuivre sur cette même lancée et développer encore plus la culture.»

Dossier majeur

Pour la prochaine année, le réaménagement du centre-ville de Roberval demeure le dossier en importance.

On compte aussi le déménagement du théâtre Mic-Mac, la création d’une salle de spectacle, le réaménagement du Couvent des Ursulines, l’agrandissement du Palais de justice, la maison de l’artiste Léonard Simard.

«Tous ces projets ont un impact sur la culture. La Commission de la culture est présente sur le comité de revitalisation du centre-ville pour s’assurer que l’aspect culturel ne soit pas oublié dans ces développements de nature économique.»

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des