La peintre Chantale Guy expose

La peintre Chantale Guy expose

Chantale Guy aimerait que d’autres hôteliers permettent à des artistes d’exposer leurs oeuvres. (Photo Trium Médias – Louis Potvin)

De petites oeuvres de la peintre de Saint-Prime, Chantale Guy, sont exposées au Château Roberval. Une belle façon de découvrir son art et de se procurer un tableau à petit prix.

L’artiste professionnelle tenait à faire découvrir ses récentes toiles inspirées par l’impulsion du moment et du mouvement de la vie.

«J’ai décidé de me lancer dans des œuvres plus petites qui représentent bien ce qui émane de moi. Cet été, j’ai peint beaucoup à l’extérieur et je me laissais inspirer par les oiseaux qui virevoltaient autour de moi et par la nature. C’est plus abstrait comme travail», mentionne-t-elle.

Certaines des toiles sont en trois dimensions. Des lunettes sont installées à proximité des œuvres afin de voir l’effet optique.

«Je ne le savais même pas. C’est quelqu’un qui m’a fait remarquer que certaines œuvres sont en trois dimensions. Ça leur donne une tout autre perspective.»

Toiles en Europe

Trente et un tableaux de Chantale Guy sont exposés au Château Roberval. (Photo Trium Médias – Louis Potvin)

Deux peintures de Chantale Guy vont se retrouver dans trois expositions en France et en Belgique ce printemps. Une belle vitrine pour se faire connaître.

«C’est ma deuxième expérience en Europe. C’est très stimulant et encourageant de voir des œuvres sélectionnées pour être exposées dans des galeries à l’étranger. J’aurais aimé faire le voyage, mais ça ne sera pas possible. J’espère le faire dans deux ans, car il est prévu que d’autres de mes œuvres soient exposées à ce moment.»

Des toiles de Chantale Guy se trouvent aussi au Québec dans plusieurs galeries. Depuis qu’elle a débuté sa carrière, il y a 25 ans, elle estime à plus de 300 le nombre de tableaux vendus.

Lieux de diffusion

L’artiste est reconnaissante qu’un établissement hôtelier offre ses murs pour exposer des œuvres. Elle souhaite que d’autres fassent de même.

«Pour se faire connaître, il faut exposer. Et en région, ce n’est pas toujours évident. Il y a bien la salle d’exposition de la bibliothèque de Roberval et de Saint-Félicien, mais il faut multiplier les lieux.»

L’artiste professionnelle souligne entre autres la démarche inspirante de la MRC du Domaine-du-Roy qui achète deux tableaux par année d’artistes locaux et expose les oeuvres dans ses locaux.

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des