Le sens du sacré selon Eruoma Awashish

Photo de helene_gagnon
Par helene_gagnon
Le sens du sacré selon Eruoma Awashish

<![CDATA[

Pour une première fois, Eruoma Awashish, jeune Atikamekw de la communauté de Mashteuiatsh, présente l’une de ses œuvres au Musée amérindien.

Finissante au Baccalauréat en Art visuel à l’Université du Québec à Chicoutimi, Eruoma Awashish a réalisé comme projet de fin d’études « Icône, le sens du sacré ». La jeune femme s’est inspirée des icônes religieuses et de l’art byzantin. Elle représente dans cette installation une cérémonie des Premières Nations, la danse du soleil. « Pour moi, le sens du sacré est propre à chacun… c’est dans la pratique du rituel, des cérémonies… que le sacré prend son sens, peu importe notre culture », mentionne l’artiste.

La jeune femme s’est également inspirée de la dualité que vivent les jeunes Autochtones présentement entre l’aspect traditionnel et la modernité : « C’est une lutte constante, on doit se rappeler que nos cérémonies sont aussi importantes et sérieuses que les rituels des autres religions. C’est ce que je voulais représenter dans cette œuvre », souligne Eruoma Awashish.

L’œuvre se compose d’une peinture au centre et entourée de trois crânes de bœuf. La jeune artiste a représenté un danseur de la danse du soleil. Pour un non-autochtone, l’image première sera de voir la crucifixion de Jésus. Pour représenter le sens du sacré, l’artiste a peint des auréoles. Si notre regard s’attarde à tous les détails, nous verrons que l’auréole du danseur représente l’unité entre les hommes par le regroupement des quatre couleurs de l’humanité : le rouge, le jaune, le blanc et le noir.

Cette œuvre est certainement complexe à analyser, mais le message qu’elle véhicule est fort : « Je me suis creusée les méninges afin de dénicher une idée qui représentait bien ce que nous vivons. Dans un monde de dualité, nous devons être fiers de ce que nous sommes », conclut la jeune femme.

Le vernissage de l’œuvre a eu lieu le 6 août. Une belle coïncidence, car c’est à cette période de l’année que la cérémonie de la danse du soleil s’effectue. L’exposition de l’œuvre « Icône, le sens du sacré » aura lieu jusqu’au 31 janvier 2010.

]]>

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires