Les Lions rendent hommage

Les Lions rendent hommage

<![CDATA[

La présidente du conseil d’administration du Centre de santé et de services sociaux Domaine-du-Roy, France Guay, agit comme présidente d’honneur de la Galerie d’Art Lions et son encan silencieux qui animent la mairie robervaloise en cette 53e Traversée internationale du lac Saint-Jean.

Une vingtaine d’artistes participent à cette septième édition de la Galerie d’Art Lions qui prend fin le 28 juillet. Ceux-ci sont Céline Bellemare, Armand Bergeron, Hélène Boivin, Jean Boulet, Louizel Coulombe, Marie-Ève Courtois, François Deciaume, Paul-René Duchesne, Yvette Dumais-Bérubé, Céline Gagnon, Colette Gélinas, Angèle Gosselin, Lorraine Gratton, Louiselle Harvey Otis, Florida Hébert, André Juillet, Katia Kurtness, Manuel Kurtness, Micheline Lachapelle, Julie Lesage et Sonia Maltais.

Hommage à deux pionnières

Avec sa Galerie d’Art Lions, le Club Lions de Roberval désire rendre hommage à deux pionnières du domaine des arts à Roberval, soit Louiselle Harvey Otis et Yvette Dumais-Bérubé. «Leur présentation brosse un bref historique des diverses étapes de leur production artistique depuis les années 1970 jusqu’à nos jours», a expliqué Léger Tremblay. La présidente d’honneur a longtemps suivi l’évolution de ces deux artistes. Pour elle, il est clair qu’elles ont permis de transformer la façon de concevoir l’art à Roberval. «Quand Louiselle nous est arrivée avec sa poterie, elle a fait réagir. Pour Yvette, c’était un peu la même chose lorsqu’elle s’est mise à utiliser le papyrus dans ses créations, se souvient France Guay. Ces deux femmes ont permis à Roberval de se faire connaître partout dans le monde ! Elles sont reconnues également dans leur milieu pour leurs talents et pour tenter de nouvelles choses.» Les deux pionnières reconnaissent qu’elles font partie des meubles depuis les années 70 dans le milieu culturel d’ici. D’ailleurs, il suffit de les voir parler entre elle pour se rendre compte qu’elles ont des atomes crochus, même si elles considèrent qu’elles sont, en même temps, deux opposées. Par un encan silencieux ayant débuté le soir du vernissage, soit dimanche dernier, les œuvres seront offertes au public jusqu’au samedi 29 juillet. Chaque œuvre sera attribuée selon un nombre prédéterminé de mises. Ainsi, une œuvre A pourrait être attribuée à la dixième mise alors que l’œuvre B pourrait l’être à la 75e mise. Deux personnes seulement du comité organisateur connaissent ces détails. Toute autre personne a donc la possibilité de miser sur l’œuvre de son choix. À chaque mise de 2$, le participant à l’encan soit compléter un billet numéroté en inscrivant ses coordonnées et en indiquant sur quelle œuvre la mise porte. Les gagnants de chaque œuvre seront dévoilés à la fin de l’exposition, le samedi 30 juillet, en soirée, à la Place de la Traversée. Les profits de cet encan seront dédiés aux œuvres de bienfaisance du Club Lions. Rappelons que la mission première du «lionisme» est de soutenir les personnes présentant un problème de la vue. La prévention du diabète et, dans notre secteur, le soutien à la Maison du Havre du lac Saint-Jean, maison de soins palliatifs, font également partie des causes soutenues.

]]>

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires