Sophie Kurtness propose des œuvres personnelles et inspirées

Denis Hudon
Sophie Kurtness propose des œuvres personnelles et inspirées

L’artiste-peintre Sophie Kurtness expose une douzaine de ses œuvres les plus récentes et rassemblées sous un même thème Reflet au Musée amérindien de Mashteuiatsh, jusqu’au 18 octobre.

L’artiste originaire et demeurant à Mashteuiatsh n’en est pas à sa première exposition, mais elle expose en solo pour la toute première fois, une étape importante dans la carrière de cette artiste de 32 ans.

« Je suis très reconnaissante envers le Musée amérindien qui m’a invitée pour que je puisse y exposer certaines de mes œuvres. J’ai vécu de fortes émotions lors du récent vernissage et je dois dire qu’à la fin de la soirée, j’étais très épuisée, mais une belle fatigue », lance-t-elle.

Sophie Kurtness accorde une grande place aux activités traditionnelles en territoire avec sa famille. C’est pour elle une source d’inspiration intarissable. Elle y puise toute sa force et toute sa poésie.

Détentrice d’un baccalauréat en art interdisciplinaire de l’UQAC, l’artiste, qui partage son temps professionnel entre son atelier et son entreprise Graphist Art et Design, est constamment plongée dans la création, pour son plus grand bonheur.

Un regard positif

« C’est une exposition positive et avec mes toiles j’ai voulu présenter le Nitassinan (territoire) dans toute sa grandeur et dans toute sa beauté. Il y a suffisamment de négatif dans la vie, pas besoin d’en ajouter. C’est comme ça que je souhaite que les gens voient l’exposition. S’ils aiment le territoire, ils vont vouloir le protéger, tout comme moi. »

L’artiste a voulu une exposition très personnelle parce que les lieux choisis sont liés à des souvenirs. « Je pense que toutes et tous se reconnaîtront là-dedans, car le territoire, il parle à tout le monde. »
Sophie Kurtness a découvert la peinture vers l’âge de 13 ou 14 ans. Elle ne se souvient pas d’un événement particulier qui l’aurait incitée à la peinture.

« C’est venu tout naturellement. J’ai des influences et des modèles, en particulier Norval Morrisseau. »
De son vrai nom Jean-Baptiste Henry Norman Morrisseau, l’artiste autochtone originaire du nord-ouest de l’Ontario et connu aussi sous le nom Copper Thunderbird, a été pour plusieurs une grande inspiration.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des