Zusammen s'inspire du film Footloose

Par Joanie Dore
Zusammen s'inspire du film Footloose

<![CDATA[

SPECTACLE. La troupe de danse Zusammen de Saint-Félicien revient en grand cette année pour sa 18e édition. Au menu, décors flamboyants, ambiance déjantée, mais surtout danse à la tonne, puisque le spectacle met en vedette son propre Kevin Bacon et le film, Footloose.

Le film Footloose raconte l’histoire de jeunes adolescents qui se voient interdire la danse. Sorti en 1984, il a été repris en 2011 sous une bannière plus moderne.

Inspiré davantage du Footloose de 1984, le spectacle de la troupe Zusammen rallie le meilleur du vieux et du nouveau film, pour présenter une comédie musicale « à la sauce Zusammen 2016 », selon l’une des directrices artistiques, Anny Bisson.

Pour elle, le spectacle s’adresse à tous, et donnera même envie de danser aux plus réticents.

Cette année, la troupe est encore mixte, avec un groupe de jeunes garçons qui charmeront le public à coup sûr. De plus, impossible de passer sous silence le jeu d’acteur et de pied du personnage principal Ren McCormick, joué par le Félicinois Marc-Antoine Tremblay. À plusieurs moments, il exécute pirouettes, sauts et pas de danse, n’ayant rien à envier à l’acteur Kevin Bacon, qui incarnait le personnage en 1984.

Nouveauté cette année

Pour sa 18e édition, la troupe s’apprête à faire monter sur scène de nouveaux comédiens. Pour Émilie Castonguay-Maltais, qui personnifie Ariel, la rebelle du village, l’expérience Zusammen est plus qu’enrichissante.

Selon elle, la comédie musicale est dynamique, les personnages sont attachants, et le spectacle est tout sauf ennuyant. Elle ajoute que les gens auront sans aucun doute envie de danser.

Par ailleurs, la troupe a mis le paquet dans l’aspect visuel du spectacle. On retrouve pour la première fois des éléments multimédias et des décors différents et uniques.

« On sort des sentiers battus. On a plusieurs chorégraphies et personnages éclatés. Il y a beaucoup de mystère et de folie », soutient l’une des directrices artistiques, Annie Simard.

]]>

Partager cet article