Découvrir l’histoire et l’art autochtone au Musée amérindien de Mashteuiatsh

Découvrir l’histoire et l’art autochtone au Musée amérindien de Mashteuiatsh

L’exposition Dialogue de l’art offre la chance de voir des œuvres plutôt rares, d’artistes des Premières nations.

Après des travaux de rénovation de 2,5M$, le musée amérindien de Mashteuiatsh propose de nouvelles expositions aux visiteurs, qui permettent de mieux connaître la migration des autochtones en Amérique et de découvrir des artistes de la communauté.

Présence millénaire autochtone permet de se plonger dans l’histoire des différents peuples des Premières nations, grâce à une recherche fouillée de Marc Laberge et des aquarelles de François Girard.

«C’est une exposition plus ethnographique qui permet d’en apprendre beaucoup. C’est très bien documenté et ça retrace bien la présence millénaire de nos peuples sur le territoire américain et canadien», explique la conservatrice du musée, Eruoma Awashish.

Les reproductions affichées nous plongent dans l’histoire et nous donnent l’impression que c’est de cette manière que vivaient les peuples des millénaires avant Jésus Christ.

Eruoma Awashish explique la démarche des artistes, qui se sont inspirés de tableaux de la collection du musée amérindien de Mashteuiatsh.

Symbole sacré

Un guide du musée, Denis Blacksmith, indique que les techniques ancestrales illustrées, comme le séchage de la viande et l’apprêtage de la peau, se font encore de cette manière, par les gens qui vivent en territoire.

En plein cœur de l’exposition, un tambour. Symbole sacré, qui représente les battements du cœur du créateur. Plusieurs autres pièces de collections du musée, comme des mocassins, outils, ou sac en écorce, viennent illustrer le savoir-faire des ilnuatsh.

À la rencontre des artistes autochtones

Ce n’est pas tous les jours qu’on peut admirer une œuvre de Marc Siméon, ou Norval Morrisseau. C’est la chance qui s’offre aux visiteurs qui visiteront l’exposition Dialogue de l’art.

Des artistes de Mashteuiatsh ont été invités à créer une œuvre, à partir d’un tableau marquant de la collection du musée de Mashteuiatsh.

Cette œuvre de Marc Siméon impressionne.

Dès qu’on entre dans la salle, ce sont les couleurs vives de l’art Woodland de Morrisseau et l’immense portait, singulier de Siméon, qui frappent.

Quand on s’attarde aux œuvres des artistes locaux, on sent le respect et surtout toutes les émotions qui les ont traversés. Le tableau de Harry Wilde est en illustration parfaite.

Johanne Blacksmith montre tout son talent, en brodant des animaux à partir de poils d’orignal, poils de caribou et aiguilles de porc-épic.

Cette exposition montre la profondeur de la spiritualité de ceux qui embellissent, terme désignant artiste, dans la langue montagnaise.

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des