Les écoles n’ont d’autres choix que de faire preuve de créativité

Photo de helene_gagnon
Par helene_gagnon
Les écoles n’ont d’autres choix que de faire preuve de créativité

<![CDATA[

ACTIVITÉ. Les écoles secondaires doivent faire de plus en plus preuve de créativité afin de s’assurer de créer un milieu de vie favorable à leurs étudiants.

À la Polyvalente des Quatre-Vents, 280 élèves de la première à la cinquième année fréquente le programme d’études international (PEI), sur une population étudiante de plus de 700 élèves.

« La grande majorité de nos étudiants ne fréquentent pas le PEI. Il est donc important de trouver une manière de l’encourager et de les engager dans le milieu scolaire. Le parascolaire est l’option que nous avons choisie. Nos étudiants peuvent trouver une activité qui cadre avec leurs champs d’intérêt que ce soit le sport, les arts, l’engagement communautaire, etc. Il y en a pour tous les goûts », mentionne le directeur de la Polyvalente, Patrice Boivin.

À Saint-Félicien, entre 75 % et 80 % des étudiants participent aux activités parascolaires. Ces activités ont lieu, en fin de journée, une fois les cours complétés. Parmi les plus populaires figurent le football, le cheerleading ou les arts de la scène avec la troupe Zuzammen.

« Le parascolaire permet également de mélanger les groupes. Ainsi, les élèves du PEI qui participent aux activités parascolaires côtoient des étudiants qui ont fait le choix de suivre le programme régulier. Pour avoir une dynamique positive dans un milieu scolaire, il est nécessaire d’avoir ce mélange. On ne veut pas que nos étudiants soient catégorisés en fonction de leurs choix. Le parascolaire nous permet de briser ces barrières », mentionne le directeur.

Pour les élèves qui font le choix du programme régulier, le parascolaire vient compenser. Il apporte en quelques sortes un côté ludique à l’enseignement, car l’élève peut s’engager et faire valoir ses talents dans un champ d’activités qui l’inspire.

« Le parascolaire permet à nos élèves de s’accrocher à quelques choses qu’ils aiment. Tout comme les projets spéciaux, le parascolaire est implanté dans nos écoles dans un objectif de persévérance. Nous voulons que nos élèves se sentent bien et que par leurs engagements, ils donnent une touche de couleur bien particulière à notre école », souligne le directeur.—H.G.

]]>

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires