Zachary Tremblay souhaitait repousser ses limites

Photo de helene_gagnon
Par helene_gagnon
Zachary Tremblay souhaitait repousser ses limites

<![CDATA[

CHOIX. À la fin de sa sixième année du primaire, Zachary Tremblay a fait le choix de s’inscrire au Programme d’étude internationale (PEI) de la Polyvalente des Quatre-Vents. Tout comme lui, tous les jeunes ont cette possibilité de choisir l’un des projets spéciaux offerts dans les écoles secondaires une fois le primaire complété.

Chaque jeune oriente sa décision en fonction de ses intérêts. Pour Zachary, le PEI était l’occasion de se lancer un défi.

« J’avais de bonnes notes à l’école, alors je craignais que le régulier soit trop facile pour moi. En optant pour le PEI, je me lançais un défi. Je ne suis pas le genre de personne qui opte pour la voie facile », explique le jeune homme, qui commencera sa deuxième année dans le programme.

L’ouverture sur le monde et l’engagement sont deux aspects du PEI qui ont également influencé Zachary dans sa décision. Le programme permet à ses étudiants d’apprendre l’espagnol, mais également de participer à un voyage humanitaire vers la fin du secondaire. Ce type d’expérience unique et enrichissante est de plus en plus populaire auprès des jeunes.

« Nous avons des travaux longs à faire au PEI. Nos enseignants nous accordent d’une à deux semaines pour les faire. Ça nous demande donc d’être très organisé. On ne peut surtout pas être à la dernière minute. Ça nous prépare pour le Cégep en quelque sorte et même pour la vie en général », explique Zachary.

Implication croissante

Dans le cadre de sa première année, celui-ci devait s’engager à rendre des services dans sa famille dans des tâches quotidiennes.

« Effectivement c’est un peu bizarre dans un cadre scolaire de devoir faire la vaisselle, déneiger l’entrée ou passer l’aspirateur. Il faut voir l’utilité derrière tout ça. Ça nous donne un petit aperçu de ce que nous allons devoir faire une fois adulte. Cette année, je vais devoir m’engager au niveau de ma communauté. Année après année, nous agrandissons notre cercle d’entraide, jusqu’à l’étape du voyage humanitaire », mentionne Zachary.

En plus de tous les travaux au PEI, Zachary trouve de temps de s’engager dans diverses activités parascolaires. Ce dernier fait partie du comité de vie étudiante en plus de participer à des concours de chant.

« Je pense vraiment que j’ai fait un bon choix. Ce n’est pas toujours facile, mais je sais que cela va me rapporter un jour. Le programme valorise beaucoup l’autonomie, alors je crois que j’accule un bagage qui sera utile pour mon avenir », conclut-il.—H.G.

]]>

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires