620 000 $ pour de nouveaux locaux

Louis Potvin
620 000 $ pour de nouveaux locaux
Un investissement de 620 000 $ a été nécessaire pour acheter et rénover la bâtisse qui regroupe trois commerces. (Photo : courtoisie)

Les commerces Boutik Hot Rock, VéloRock électrik et Studio Steel déménagent sur le boulevard Marcotte dans des locaux plus grands. Un investissement de 620 000 $.

La pandémie n’a pas freiné la volonté des propriétaires Stéphany Guay, Guylaine Guay et Loïs Bonneau d’accélérer la croissance des commerces.

« Nous manquions d’espace au centre d’achat avec l’augmentation importante pour les vélos électriques. Aussi, d’une certaine manière, la COVID est venue renforcer notre idée des avantages d’avoir un commerce accessible de l’extérieur », mentionne Loïs Bonneau.

Les propriétaires ont fait l’acquisition de la bâtisse qui logeait MJR construction au 540, boulevard Marcotte, et l’ont réaménagé pour l’adapter à leurs besoins.

Il y aura donc la section vélos électriques et quadriporteurs, le département vêtements et chaussures ainsi qu’un studio de perçage (piercing). Chaque commerce possède une entrée indépendante.

« Nous avons besoin de beaucoup d’espace, car j’ai 150 véhicules en inventaire, dont des vélos électriques, quadriporteurs et motos à essence pour enfants. Les ventes augmentent d’année en année. Aussi, nous allons avoir un espace pour entreposer les quadriporteurs en hiver. »

Loïs Bonneau n’en revient pas de l’engouement pour les vélos et fatbikes électriques. « J’ai déjà 75% de vélos en magasins de réservés. Les gens craignent une pénurie. »

Bien implanté

Depuis 25 ans, la Boutik Hot rock est dans le paysage robervalois.

« Nous sommes connus et nous avons les reins solides, c’est pour cette raison que nous avons pu faire un investissement si important. Le commerce change, il faut aussi s’adapter. »

Malgré la popularité de la vente en ligne, l’entreprise n’a pas vraiment souffert de cette vague.

« Nous avons des marques populaires auprès des jeunes comme Converse. Et il n’y a rien comme de voir les articles en vrai et de pouvoir les essayer. Notre clientèle est fidèle et augmente. »

Tatoueur?

La fille du couple, Nathalie, offre les services de perçage depuis une vingtaine d’années et va poursuivre, car ce service est toujours populaire. Elle analyse la possibilité d’ajouter le tatouage au Salon Steel. Il faudra par contre trouver un tatoueur compétent et professionnel.

Les trois commerces emploient une dizaine de personnes. Ils seront tous accessibles dès le 1er avril.  Les propriétaires écartent la tenue d’une ouverture officielle en raison de la pandémie.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires