Akua Nature, une entreprise à l’image des Premières Nations

Photo de Yohann Harvey Simard
Par Yohann Harvey Simard
Akua Nature, une entreprise à l’image des Premières Nations
Mélanie Paul remercie chaleureusement les partenaires qui ont cru au potentiel de l’entreprise et accepté d’y contribuer financièrement. (Photo : courtoisie)

Inspirée par les traditions et valeurs autochtones, la nouvelle entreprise Ilnu, Akua Nature, souhaite se tailler une place de choix dans le marché des produits naturels. L’entreprise investit 3M$ dans l’aménagement de ses locaux et l’achat d’équipements.

Tout juste en activité depuis quelques mois, Akua Nature a déjà mis en vente une gamme de produits issus de la valorisation de la biomasse boréale, de plantes médicinales autochtones et de petits fruits.

À l’aide de procédés d’extraction, l’entreprise s’emploie à isoler, par exemple à partir d’écorces et d’épines de conifères, certaines molécules reconnues pour leurs propriétés curatrices et bienfaisantes pour la santé. Les ingrédients sont ensuite utilisés dans la confection d’huiles essentielles et de tisanes.

Aller plus loin

L’investissement de 3M$ a permis l’amélioration des installations situées dans l’ancienne usine du Groupe ADL, à Mashteuiatsh et d’acquérir de nouveaux équipements qui permettront l’accroissement de la production, de même que sa diversification.

« On veut aussi continuer de travailler avec des centres de transfert technologique pour développer notre offre d’aliments fonctionnels et autres produits », rapporte la coprésidente et directrice générale, Mélanie Paul.

Selon Santé Canada, les aliments fonctionnels sont des aliments qui ont su démontrer qu’ils avaient des bénéfices physiologiques et/ou pouvaient réduire le risque de maladies chroniques.

Ultimement, en plus d’avoir sa propre gamme de produits, Akua Nature souhaite approvisionner différentes entreprises partenaires en produits finis ou en ingrédients.

On vend notamment des tisanes et huiles essentielles à partir de sapin baumier, thé du Labrador, de cèdres et autres essences. Déjà, des ententes sont envisagées afin de fabriquer en sous-traitance divers produits cosmétiques.

À ce jour, l’usine emploie une dizaine de personnes, dont 70% proviennent de la communauté autochtone.

Écoresponsabilité

« Le développement durable fait vraiment partie intégrante de nos valeurs d’entreprise », souligne d’emblée Mélanie Paul.

En ce sens, l’intégralité des emballages sont faits de matières biodégradables. De plus, tous les procédés de récolte sont élaborés de sorte qu’ils soient durables. On priorise notamment la cueillette à la main.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires