Bonté DiVigne : toute la production vendue en quelques semaines

Louis Potvin, journaliste de l'Initiative de journalisme local
Bonté DiVigne : toute la production vendue en quelques semaines
Bernard Gagné a été surpris par l’achalandage à son vignoble cet été. (Photo : archives)

Le vignoble la Bonté DiVigne de Roberval a connu un été exceptionnel alors que toute sa production a été vendue en quelques semaines et que le site a été pris d’assaut par les visiteurs.

« C’est ma plus grosse année depuis que je suis ouvert. J’ai vendu 1 400 bouteilles en 7 à 8 semaines et j’ai dû imposer des restrictions au mois d’août afin d’être en mesure de répondre à la demande », explique le propriétaire, Bernard Gagné.

Il ne s’attendait pas d’accueillir autant de gens à son kiosque et pour les visites guidées.

« C’est clair que nous avons eu beaucoup de touristes cet été dans la région. Mais j’ai eu aussi beaucoup de gens du Saguenay-Lac-Saint-Jean qui ont voyagé en région et ont découvert notre vignoble. Le fait d’avoir installé des pancartes du ministère le long de la route a contribué aussi à l’achalandage. »

Heureux problème

Benard Gagné doit donc composer avec un heureux problème.

« Nos produits commencent à être connus. Par contre, comme le vignoble est assez jeune, il n’est pas à pleine maturité. L’an dernier, j’avais 800 bouteilles. L’an prochain, j’espère fabriquer du vin pour au moins 1500 bouteilles. J’espère que les ventes iront aussi bien. »

Cependant, le rendement ne sera pas aussi bon qu’escompté, car un gel survenu en juin a eu des répercussions sur les bourgeons primaires. Toutefois, les températures chaudes et les pluies abondantes ont permis aux raisins d’atteindre une belle maturité avec un goût savoureux.

Pour parvenir à la production de vin souhaitée, Bernard Gagné pourrait se procurer des raisins auprès d’un producteur de Dolbeau-Mistassini qui possède les mêmes cépages que lui. Ce dernier ne fabrique pas de vin.

Visites

Les visites guidées ont été populaires et les gens pouvaient alors déguster les cinq vins, soit le rouge, le blanc le rosé et les deux fortifiés.

Bernard Gagné estime à plus de 600 le nombre de personnes qui se sont déplacées au vignoble cet été. Presque l’entièreté de sa production a été écoulée sur place. Une petite quantité a été vendue dans un commerce de Saguenay.

« C’est encourageant. Les gens aiment nos produits et constatent que nos vins ont un goût différent en raison des cépages que nous utilisons qui sont en mesure de s’adapter à notre climat nordique. »

Le travail de Bernard Gagné et son équipe n’est pas terminé. C’est d’ici quelques semaines que les vendanges vont débuter et la préparation de la cuvée 2020.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des