Des contrats partout en province

Louis Potvin
Des contrats partout en province
Jean-François Guay (à droite) est devenu actionnaire dans l’entreprise. Jérôme Doucet tenait à l’intégrer en raison de son importance dans l’entreprise. (Photo : Trium Médias – Louis Potvin)

Iso-Logik a dû s’adapter aux marchés de l’isolation résidentielle, commerciale et industrielle au cours de ses 44 ans d’existence. L’expertise de l’entreprise félicinoise lui permet aujourd’hui de réaliser des contrats dans le Nord et ailleurs dans la province.

D’ailleurs, elle vient de décrocher un important contrat avec Hydro-Québec à la centrale Carillon, à la frontière du Québec et de l’Ontario.

« Nous sommes reconnus par des entrepreneurs qui nous invitent à « coter » sur des contrats importants. On a développé une expertise importante. Par exemple, nous avons été la seule entreprise régionale à soumissionner lors de la construction de la prison de Roberval », affirme le propriétaire, Jérôme Doucet.

C’est aussi ce savoir-faire qui a permis à l’entreprise de réaliser un contrat de 500 000 $ pour l’agrandissement de la résidence Saint-Judes à Alma.

Grâce à ses camions-usines, elle peut se rendre aussi loin que Nemiscau pour réaliser des travaux d’isolation. Aussi, Iso-Logik est souvent engagée pour réaliser de l’isolation de fermes.

« Les gens ne s’en rendent pas compte, mais il y a de grosses réalisations dans le monde agricole. Ce sont des investissements importants pour notre économie. »

La compagnie se spécialise principalement dans l’application d’uréthane giclé, de cellulose soufflée et d’ignifugeants cimentaires pour les poutres de métal.

De père en fils

C’est en 1977 que Robert Gagnon a créé l’entreprise Isolation Uréthane Saint-Félicien. Après avoir offert le service pendant plusieurs années, Jean Doucet a acheté l’entreprise en 1992, préférant quitter le monde forestier.

Son fils Jérôme, qui a commencé jeune à épauler son père, est devenu propriétaire en 2014.

Jean est toujours à l’emploi et envisage de prendre sa retraite en 2022.

« Je redoute un peu son départ. Il est encore très actif dans l’entreprise et son expérience va être dure à remplacer. »

Il y a deux ans, l’entreprise a décidé de changer de nom pour Iso-Logik afin de mieux refléter la réalité de ses différents marchés à travers la province.

L’entreprise compte 10 employés lors de la période de pointe estivale.

Nouvel actionnaire

Et comme dans de nombreux domaines, la main-d’œuvre est rare. C’est pour cette raison que Jérôme a décidé d’intégrer dans l’actionnariat un employé de longue date, Jean-François Guay.

« C’est un homme de confiance et de nos jours, il faut innover en impliquant nos employés financièrement dans l’entreprise. Ça va nous permettre de nous développer davantage. »

Comme l’entreprise réalise de nombreux contrats à Alma, elle a tenté de s’établir dans la municipalité, mais il a été impossible de trouver une personne de confiance pour assurer le service.

« On n’a pas réussi à trouver le «fit » parfait.  On a mis ça sur la glace et on poursuit à desservir nos clients avec nos camions de Saint-Félicien. J’ai reculé un peu pour cette expansion, mais on verra dans le futur s’il s’offre des opportunités. »

Partager cet article