Des murs antibruits sur la voie de contournement

Photo de Louis Potvin
Par Louis Potvin
Des murs antibruits sur la voie de contournement

L’installation de murs antibruits devrait finalement se réaliser à Saint-Félicien sur la voie de contournement après plus de quinze ans d’attente.

En effet, le ministère des Transports a informé la municipalité qu’elle avait l’intention d’en aménager dans les portions problématiques. Les sommes nécessaires seraient réservées dans la planification 2019. Depuis plusieurs années des citoyens vivant à proximité se plaignaient du bruit.

D’ailleurs, le ministère a réalisé des analyses de bruits et aurait constaté qu’à certains endroits ils dépassaient les normes en vigueur.

C’est l’information qu’a partagée le maire Luc Gibbons lors de la dernière séance du conseil municipal.

«C’est une très bonne nouvelle pour les citoyens concernés. Enfin, ce dossier devrait se régler. Il faut mentionner l’excellente collaboration que nous avons du ministère des Transports pour les dossiers que nous discutons avec eux », a-t-il déclaré.

Des rencontres auront lieu avec les citoyens pour leur exposer les scénarios envisagés et recueillir leurs commentaires et suggestions.

«S’il n’avait pas l’argent pour faire les travaux et l’accord des hautes instances, le ministère ne ferait pas les démarches avec les citoyens. Ils vont donc discuter avec eux des solutions et des endroits. »

Un dossier qui traîne

Avant le début des travaux de la voie de contournement en 1998, la Ville avait signé un protocole avec le ministère. La Municipalité s’était engagée à acheter des terrains pour avoir une emprise afin de pouvoir y installer des murs antibruits. À l’époque, le ministère s’était engagé à les faire fabriquer et les installer.

À la fin des travaux, en 2003, les murs n’ont pas été installés. Et les citoyens attendent depuis ce temps.

Entrée sud

La Ville de Saint-Félicien va lancer une étude d’opportunité pour revoir l’aménagement de l’entrée sud. Le MTQ s’est engagé à payer cette analyse.

« On ne sait pas s’il faudra aménager un carrefour giratoire ou refaire des bretelles d’accès, mais nous voulons assurer la sécurité des usagers, améliorer la fluidité du trafic et assurer l’accès au commerce qui va s’installer. »

Le montant de l’étude n’est pas connu, ni le moment de la réalisation des travaux. Mais en agissant ainsi, la Ville s’assure que les démarches soient plus rapides.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des