Diriger son entreprise numérique ici c’est possible

Photo de Louis Potvin
Par Louis Potvin
Diriger son entreprise numérique ici c’est possible

Un homme d’affaires originaire de Roberval, Jean Sasseville, croit au potentiel de la filière numérique développée par la municipalité.

« Je l’ai vécu cet été alors que j’ai dirigé mon entreprise tout l’été à partir d’un chalet de la Pointe de Chambord. Avec une bonne connexion à Internet, il y a moyen de faire du travail à distance et les avantages du Lac-Saint-Jean peuvent en convaincre plusieurs à venir s’installer ou passer quelque temps », affirme celui qui a mis sur pied le service de streaming Jukebox, adapté pour les commerces.

Il envisage même à moyen terme de déménager à Chambord et d’y diriger son entreprise. « Pour l’instant, le siège social est à Québec et le gros de la business est à Québec. Je commence à développer le Saguenay-Lac-Saint-Jean et d’autres régions. Il y a aussi du potentiel ailleurs au Canada. Mon rêve serait de travailler à l’année de Chambord. »

La Ville de Roberval a organisé cet été un stage pour des travailleurs œuvrant dans le domaine du jeu vidéo. Avec 46 participants, l’expérience a été jugée concluante et d’autres expériences vont se réaliser. Le but ultime : inciter des entreprises à s’implanter à Roberval.

Long processus

Depuis maintenant dix ans que Jean Sasseville planche sur son projet de service de streaming adapté à la réalité des commerces.

« J’offre une espèce de Spotify, mais qui permet aux bars, restaurants et commerces d’être légal. Au Québec, au moins 90% des commerces sont dans l’illégalité quand ils diffusent de la musique à partir de services qui sont dédiés à un usage personnel dans leur magasin. »

Le service propose des stations de radio ou des listes d’écoute qui sont libérées de droits. Pour jouer de la musique d’ambiance dans un établissement commercial, il faut signer des ententes avec quatre agences, dont la Socan.

C’est à la suite d’une participation à la vitrine technologique de la Ville de Québec que l’entreprise a pris son envol. De nombreux commerces, des bars et des centres récréatifs utilisent les services.

Le client, en plus d’utiliser de la musique ou de la vidéo, peut insérer des publicités dans l’environnement sonore ou mettre du contenu dynamique sur les écrans de télévision.

Jukebox compte quelques centaines de clients, dont la Voie Maltée dans la région.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des