La vente de Norbord n’aurait pas d’impact sur la réouverture

Louis Potvin
La vente de Norbord n’aurait pas d’impact sur la réouverture
(Photo : archives)

L’acquisition de Norbord par West Fraser n’aurait pas d’incidence sur la réouverture de l’usine de panneaux OSB de Chambord.

C’est le message qu’a livré la direction de Norbord au maire de la localité, Luc Chiasson.

« Le directeur de l’usine m’a téléphoné la journée de la transaction pour m’informer de cette nouvelle. Il m’a ensuite assuré que cette acquisition ne changerait rien dans les procédures pour une réouverture. Je demeure très confiant », a-t-il déclaré.

Lors de la publication des résultats du 3e trimestre, le 5 novembre, la compagnie n’avait « pas encore pris de décision relativement au redémarrage de l’usine de Chambord, attendant d’être absolument sûre que les clients ont besoin de plus de produits », pouvait-on lire.

Par contre, 1 M$ ont été investis dans les installations lors de ce trimestre, portant à 54 M$ les sommes injectées jusqu’à maintenant sur un budget de 71 M$.

Pour sa part, le maire s’attend à une annonce au début de 2021 lors de la prochaine assemblée des actionnaires de Norbord.

D’autant plus que l’entreprise a enregistré son meilleur trimestre à vie, principalement en raison de la hausse du prix pour le panneau OSB. Ce qui laisse entrevoir un contexte favorable pour une réouverture.

Bonne nouvelle

Le maire Chiasson voit plutôt d’un bon œil cette transaction.

« Ça m’apparait plus comme une fusion, car il s’agit d’un échange d’actions. C’est une décision d’affaires qui semble logique. Ce que m’a dit le directeur, c’est que cet achat va leur permettre d’avoir une meilleure présence dans l’Est canadien et de devenir un joueur très important dans le panneau OSB. »

On compte actuellement une soixantaine de personnes à l’usine pour effectuer les travaux en vue du redémarrage.

« Les employés sont toujours là et la municipalité a été récemment appelée pour réaliser des travaux pour retirer du gravier pour que la compagnie vérifie l’état de la voie ferrée. »

Dans l’éventualité de l’annonce d’une réouverture, l’usine pourrait commencer à produire des panneaux six mois plus tard. Elle procédera alors à l’embauche d’au moins 90 personnes.

Le montant de la transaction de l’achat de Norbord par West Fraser est de 4 G$ et doit obtenir l’aval de plus des 2/3 des actionnaires et de la Cour supérieure de l’Ontario.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires