Le camp d’été pour travailleurs de jeux vidéo va se réaliser

Photo de Louis Potvin
Par Louis Potvin
Le camp d’été pour travailleurs de jeux vidéo va se réaliser

Le projet de camp d’été à Roberval pour les travailleurs du monde du jeu vidéo va se concrétiser. Des entreprises et travailleurs ont déjà réservé leur place.

« Nous avons déjà trois entreprises d’inscrites avec six participants. L’objectif est de cinq entreprises et 10 participants », a informé le maire, Sabin Côté.

Les développeurs vont s’installer à Roberval pour un mois afin de profiter des avantages de travailler sur le bord du lac Saint-Jean. Cette initiative de la Ville s’est concrétisée grâce à l’implication du président de la guilde des développeurs de jeux vidéo, le Robervalois d’origine Louis-Félix Cauchon.

Des bureaux seront aménagés soit à Place des Ursulines, à l’école l’Envol ou à l’école Notre-Dame.

« Nous sommes à évaluer le meilleur endroit. Pour ce qui est de l’hébergement, ça pourrait être à Chalets et spa de Chambord ou dans un hôtel ici.  On veut que ce soit un projet territorial, ça serait donc intéressant que Chambord en profite aussi. »

Budget modeste

Un budget de 35 000 $ est nécessaire pour déployer ce projet pilote. La MRC du Domaine-du-Roy, par l’entremise de plusieurs fonds, injecte 26 000 $.

Un investissement jugé raisonnable dans la mesure des résultats souhaités.

« On ne s’en cache pas, on veut séduire ceux qui vont venir.  Comme ils viennent en juillet, ils vont pouvoir profiter des activités, notamment celles de la Traversée internationale du lac Saint-Jean. On verra par la suite comment développer cette expérience. »

Le maire estime que l’expérience, si elle est concluante, pourrait revenir avec plus de participants en 2020. Ultimement, on aimerait attirer des travailleurs à s’installer à Roberval, même si les bureaux de l’entreprise sont ailleurs au Québec. Les technologies le permettent facilement.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des