Percée en Europe pour Produits Gilbert

Photo de Louis Potvin
Par Louis Potvin
Percée en Europe pour Produits Gilbert

Le développement d’un vibroponceur ouvre de nouvelles portes à l’international à Produits Gilbert. L’ajout des nouveaux équipements va permettre de répondre à la demande pour ce produit innovateur.

Le vibroponceur se fixe sur une pelle mécanique et permet de réaliser l’installation de palplanche, poutrelle en H et pieux tubulaires en profondeur.

« Dans ce domaine de la construction civile, les délais de livraison doivent être très rapides et même idéalement, il faut avoir l’équipement en inventaire puisque le vibroponceur est standard. Notre investissement de 5 M$ va permettre de répondre à ces exigences », mentionne la directrice générale, Lydia Gaudreault.

Le vibroponceur devrait se tailler une place de choix en Europe. (Photo Trium Médias – Louis Potvin)

Une importante percée en Europe est à prévoir. L’entreprise a participé à un salon récemment à Munich, en Allemagne, et le vibroponceur a été remarqué.

« Nous avons eu beaucoup de discussion avec de potentiels clients d’Europe, mais aussi de l’Inde et de la Russie. Ça devrait se traduire par des ventes. Le marché est immense en Europe et déjà, la qualité de notre produit à une bonne notoriété. »

Forte présence à l’international

Produits Gilbert exportent dans plusieurs pays. C’est environ 60% de sa production qui est vendue à l’étranger, dont une grande partie aux États-Unis. Pour l’autre proportion de 40%, la moitié des ventes se fait au Québec et l’autre moitié dans les autres provinces.

D’ailleurs, le marché de l’Ouest canadien a un fort potentiel et est dans la mire de Produits Gilbert.

Un vendeur a été engagé en Colombie-Britannique pour proposer les équipements de scierie de l’entreprise robervaloise aux compagnies forestières de l’Ouest.

« Nos investissements vont nous permettre de développer ce marché qui a un grand potentiel. Les entreprises sont en mode investissement pour accroitre la productivité des usines. »

Les quelque 70 employés viennent de signer un contrat de travail de 6 ans. (Photo Trium Médias – Louis Potvin)

Autres secteurs

Rappelons que Produits Gilbert poursuivent la fabrication de surfaceuse, même si cette division est devenue moins importante au cours des années.

Aussi, l’entreprise fabrique des têtes d’abattage pour la machinerie forestière.

C’est à cet endroit que seront installés les nouveaux équipements. (Photo Trium Médias – Louis Potvin)

Investissement de 5 M$ pour assurer son développement

Produits Gilbert de Roberval poursuit son expansion en investissant 5 M$ pour l’achat d’équipements qui vont permettre d’accroitre la production et améliorer la productivité.

« Dans notre domaine, il faut toujours innover. Aussi, nous voulions réduire nos délais de livraison pour la production de pièces de rechange et pour les équipements de scierie, ce qui aura pour effet de réduire la pression sur nos employés », informe la directrice générale, Lydia Gaudreault.

En effet, les délais de livraison pour les équipements de rabotage sont d’environ un an. On souhaite donc les abaisser. Comme le marché des pièces de rechange est important, l’entreprise veut être en mesure de répondre plus rapidement aux clients.

Installation

Dans l’usine, des travailleurs s’affairent à préparer la venue de ces imposants équipements qui comprendront l’ajout d’un robot et de trois appareils d’usinage ultramodernes. Le robot sert à alimenter en matière première et en outillages les cellules d’usinage afin d’optimiser les opérations.

« On agrandit par l’intérieur, mais comme il s’agit d’une première phase, si la deuxième se réalise alors il faudra agrandir notre usine. L’installation va se faire au cours des prochains mois. C’est un processus qui est assez long avant que tout soit rodé. »

18 nouveaux emplois

Lydia Gaudreault mentionne que cet investissement était rendu nécessaire pour améliorer les délais de livraison. (Photo Trium Médias – Louis Potvin)

Cet investissement qui a été rendu possible grâce à des aides financières remboursables de 2,6 M$ de Québec et de 1,3 M$ d’Ottawa va permettre la création de 18 emplois.

Évidemment, le recrutement de nouveaux travailleurs ne sera pas facile. Produits Gilbert se tourne vers la main-d’œuvre étrangère pour combler les différents postes disponibles.

« Nous accueillons notre premier employé mexicain cette semaine et quatre autres sont attendus prochainement. Nous avons aussi embauché un travailleur français. Nous allons aussi faire une mission en juin en Tunisie et au Maroc pour recruter de nouveaux travailleurs », précise la directrice générale.

L’entreprise recherche activement des machinistes, des mécaniciens industriels et des électrotechniciens.

Cette situation ralentit le développement de l’entreprise.

« On est moins agressif sur les ventes, car on ne veut pas avoir trop de commandes et repousser davantage les délais de livraison. »

Notons que l’entreprise vient de signer une entente de six ans avec ses employés afin justement de permettre cet investissement et maintenir des conditions pour assurer la rétention des travailleurs.

Voici un croquis de ce à quoi va ressembler la nouvelle ligne de production. (Photo Trium Médias – Louis Potvin)
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des