Près de 200 000 $ injectés par année aux organismes : Des contributions peu connues de la Caisse Desjardins

Louis Potvin
Près de 200 000 $ injectés par année aux organismes : Des contributions peu connues de la Caisse Desjardins
François Savard est fier que la Caisse Desjardins verse 200 000 $ pour soutenir les initiatives du milieu. (Photo : Trium Médias – Louis Potvin )

Sans le crier sur tous les toits, la Caisse Desjardins du Domaine-du-Roy injecte en moyenne 200 000 $ par année pour soutenir différentes initiatives du milieu par des dons et des commandites.

« C’est vrai qu’on ne publicise pas beaucoup ce qu’on redonne dans le milieu alors que ça représente de bonnes sommes d’argent qui peuvent souvent faire la différence pour des organismes ou des activités dans nos municipalités », convient le directeur, François Savard.

En 2018, une somme de 145 944 $ a été distribuée dans le cadre du Fonds d’aide au développement du milieu et un autre 50 000 $ a été octroyé en dons et commandites.

« Les exemples sont nombreux. Ça passe par l’Association Chasse et pêche de Sainte-Hedwidge, la maison Éveil Naissance, la Traversée, un critérium ou la remise de bourses d’études. »

Distribution des ristournes

L’argent accordé provient d’une partie des ristournes destinées aux membres. Un montant qui représente environ 15% de ces ristournes. Elles totalisaient plus 1,2 M$ l’an dernier.

C’est le conseil d’administration de la Caisse qui choisit les priorités d’actions qui correspondent au territoire. La jeunesse, la santé et les saines habitudes de vie ainsi que l’éducation sont parmi les secteurs privilégiés sur le territoire de la MRC du Domaine-du-Roy. Surtout, les projets doivent être structurants.

Afin de mieux répondre aux nombreuses demandes, la Caisse Desjardins du Domaine-du-Roy met en place un système d’appel de projets deux fois par année qui va faciliter le traitement.

« Cette procédure permet d’être plus équitable envers tous et de mieux répartir les montants entre les divers secteurs d’activités. »

Les demandes doivent être acheminées à la Caisse au moyen du formulaire officiel avant la date limite, soit le 31 octobre. Les projets sont analysés par le comité coopération, composé d’administrateurs de la Caisse.

« Moi, j’aime bien rencontrer les gens pour qu’ils m’expliquent en détail leur projet et sentir la passion qu’ils ont. Ça en dit souvent plus que le formulaire. Ce fut le cas pour le projet de critérium à Roberval que nous avons soutenu. »

De plus, la Caisse ne fait pas que remettre de l’argent, elle s’implique également.

« Bien souvent, nous avons des membres de l’équipe qui vont s’impliquer et faire du bénévolat pour l’organisme soutenu. Ça ajoute une autre dimension à l’aide que l’on apporte, elle n’est pas seulement monétaire. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des