Réfrigiration P. Taillon achète la Ferblanterie Cinq-Mars

Denis Hudon
Réfrigiration P. Taillon achète la Ferblanterie Cinq-Mars
Ce n’est pas sans un certain pincement au cœur que Jacques Cinq-Mars tourne une page riche de 40 ans d’histoire de l’entreprise Ferblanterie Cinq-Mars de Roberval. Réfrigération P. Taillon de Saint-Félicien vient de s’en porter acquéreur. (Photo : Trium Médias - Archives)

L’entreprise Réfrigération P. Taillon de Saint-Félicien vient de se porter acquéreur de Ferblanterie Cinq-Mars/Climat-Lac de Roberval. La transaction est de l’ordre d’un demi-million de dollars.

Une entente qui satisfait pleinement les deux dirigeants, l’un désirant faire prendre de l’expansion à son entreprise et l’autre qui souhaitait se retirer tranquillement des affaires.

« Je n’avais pas de relève et je devais prendre une décision. Avec un acheteur comme Réfrigération Pascal Taillon, c’est un peu comme une continuité pour l’entreprise. Après 40 ans dans le domaine avec mon père qui a fondé la ferblanterie, c’est certain que ça fait un pincement au cœur », dit Jacques Cinq-Mars, qui demeurera toutefois dans l’entourage pour la période de transition.

De son côté, l’acheteur avoue que l’occasion d’affaires est arrivée juste au bon moment.

« Je me cherchais un autre endroit plus adapté aux besoins de mon entreprise. Avec la Ferblanterie Cinq-Mars qui dispose déjà de bons espaces et un bureau de réception, tout sera centralisé maintenant à Roberval », dit Pascal Taillon, heureux de pouvoir se repositionner sur le marché de la réfrigération, de la climatisation et de la ferblanterie.

Encore la folie pour les thermopompes

Avec sa nouvelle acquisition, Pascal Taillon voit son entreprise prendre une plus grande part du marché. La clientèle provient essentiellement du territoire de la MRC Domaine-du-Roy.

« Nos deux entreprises se disputaient le même marché en vente, installation, entretien et réparation de thermopompes. Et avec la ferblanterie, nous ajoutons une corde à notre arc », se réjouit l’homme d’affaires.

Pour le moment, Pascal Taillon se concentre à intégrer les deux entités, avant de penser à de nouveaux projets ou investissements.

Par ailleurs, la demande pour les thermopompes est toujours aussi forte. La montée en flèche depuis plus d’un an se poursuit. Avec le chaud mois d’avril et l’été à nos portes, Pascal Taillon sait que tout son personnel aura encore du pain sur la planche.

« Si on me demande si je suis en mesure de suivre la cadence, la réponse est non. Je ne suis pas capable de fournir tous les clients en thermopompes et ça va aller en croissant tout l’été ».

Même observation du côté de Jacques Cinq-Mars qui ne peut que constater l’immense popularité des thermopompes et climatiseurs. Une tendance qui ne semble pas prête à céder le pas.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires