Roger Boutin jette son ancre

Louis Potvin
Roger Boutin jette son ancre
Roger Boutin a décidé d’investir à nouveau. Cette fois-ci au restaurant de la marina à Roberval. Des employés de son pub de Montréal devraient venir y travailler et venir vivre dans la localité. (Photo : Trium Médias – Éric Palin)

À peine de retour à Roberval, Roger Boutin poursuit ses investissements en ouvrant un restaurant à la marina de Roberval.

En raison de la pandémie, l’homme d’affaires avait décidé de racheter le dépanneur ayant appartenu à son père et de quitter Montréal. Propriétaire du Pub l’Époxy dans la métropole, il a décidé d’utiliser son expérience pour poursuivre sa passion et mettre sa touche aux installations de la marina.

« Ça fait 17 ans que je possède ce pub. Et comme je me sens bien implanté depuis mon retour à Roberval, il y avait une belle opportunité qui se présentait pour utiliser cet endroit exceptionnel », rapporte l’homme de 53 ans.

C’est le chef Carl Murray qui s’occupera des cuisines, lui qui avait tenu un restaurant à la marina, le Roger Bacon, au cours des deux derniers étés.

« Au fond, on regroupe nos forces, moi la gestion et l’animation de l’endroit et Carl comme chef. La formule ne peut être que gagnante! »

Au rez-de-chaussée, on servira des déjeuners et des lunchs de type bistrot avec burger et poutine de luxe. À l’étage, le restaurant sera ouvert en soirée et proposera une ambiance différente avec une carte axée sur les steaks et les pâtes fraiches.

Main-d’œuvre de Montréal

L’engouement est tel pour le projet de Roger Boutin que des employés de Montréal songent à s’établir à Roberval.

« Nous sommes comme une famille. Avec la pandémie, les gens sont moins attachés à Montréal. Et ma femme et moi, on leur a vendu la beauté et la tranquillité de Roberval. Il y en a au moins cinq qui viennent pour visiter des maisons et s’établir. »

Comme Roger n’a pas l’intention de retourner vivre à Montréal, il est en pourparlers pour vendre son pub montréalais.

Samuel Girard

Comme pour le Roger Bacon, le hockeyeur Samuel Girard sera à l’honneur.  Déjà, Roger avait fait brasser une bière à son honneur, la 49. Elle pourrait être de retour sur les futs. Le rez-de-chaussée portera encore la marque de la Tornade. Un hommage sera rendu aussi à un autre athlète de Roberval. De plus, le père de Samuel, Tony, fait partie de l’actionnariat.

Le nom du restaurant n’est pas fixé pour l’instant. Le restaurant-bar devrait donner du travail à une vingtaine de personnes. Son ouverture est souhaitée à la mi-mai.

Les propriétaires ont signé un bail de 2 ans avec la municipalité. Cette dernière va réaliser quelques travaux d’amélioration tandis que la décoration et l’aménagement sont frais des concessionnaires.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires