Usine de production et transformation de cannabis : feu vert de Santé Canada

Louis Potvin
Usine de production et transformation de cannabis : feu vert de Santé Canada

Le projet d’implantation d’une usine de production et transformation de cannabis médicinal va plus vite que prévu, maintenant que le promoteur a obtenu l’autorisation de Santé Canada.

Le Groupe Kaméléon vient de recevoir une lettre de Santé Canada l’autorisant à réaliser son projet.

« On ne pensait pas que ça irait aussi vite. Nous avons eu notre file number il y a quelques semaines et là on vient de recevoir la readyness letter qui donne le feu vert pour aller de l’avant », mentionne Martin Dufour, vice-président au développement.

Comme les règles du jeu ont changé pour ce type de projet, les promoteurs, pour démontrer le sérieux de leur démarche, doivent construire l’usine et implanter le laboratoire avant d’obtenir l’accord final de Santé Canada.

« Dans notre cas, ça nous avantage. Nous allons donc commencer la construction le plus vite possible. On va réaliser le projet de Saint-Félicien avant celui dans Charlevoix, car c’est moins compliqué pour une usine de transformation que de production. »

Le Groupe a annoncé un projet de serres de 100 M$ pouvant créer 400 emplois à Petite-Rivière-Saint-François.

Financement

Pour l’instant, les promoteurs travaillent à attacher le financement de cet investissement évalué à 50 M$. Une portion serait déjà récoltée, mais le promoteur ne veut pas en dire plus. Martin Dufour indique qu’une capitalisation boursière n’est pas exclue.

« On le répète, on aimerait bien que des investisseurs du coin embarquent avec nous. Notre volonté est de créer le plus de retombées à Saint-Félicien et les environs », mentionne-t-il.

Le Groupe se donne jusqu’à la fin de l’été pour compléter le montage financier. C’est en septembre que devrait s’amorcer la construction de l’usine de 500 000 pieds carrés. Les installations pourraient être en production 5 mois plus tard.

Avant, Santé Canada devra avoir vu les installations et réalisé des analyses pour déterminer la qualité du cannabis et de ses composantes d’huiles de CBD et de THC.

L’usine sera érigée près de l’unité de cogénération. Des ententes sont à venir sur l’énergie qui pourrait être fournie pour alimenter les installations.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des