Vézina et Fils investit 300 000 $

Photo de Louis Potvin
Par Louis Potvin
Vézina et Fils investit 300 000 $

Vézina et Fils agrandit ses installations afin de mieux répondre aux exigences de fabrication et d’entreposage des portes et fenêtres. Un investissement de 300 000 $.

Il s’agit de la construction d’un entrepôt de 5 000 pieds carrés qui va permettre d’améliorer la productivité et faciliter le travail de la vingtaine d’employés.

« Nous commencions à être à l’étroit et il y avait beaucoup de manipulation de fenêtres ou de portes pour les employés. Nous avons un nouveau système en place plus simple pour les manipulations, mais ça exige d’avoir plus de marge de manœuvre », explique Jean-Philippe Vézina, président-directeur de cette entreprise qui a 137 ans.

En effet, les commandes de chaque client sont placées sur des structures de métal qui se manœuvrent bien avec un petit chariot élévateur.

Accroître la production

Les installations actuelles limitaient les nombres de commandes à effectuer vu le manque d’espace d’entreposage. Le nouvel entrepôt va permettre de commencer la production plus tôt au printemps.

« Ça nous donne de la flexibilité. On va ainsi prendre des commandes plus tôt et aussi faire des portes et fenêtres standards pour répondre à des urgences des entrepreneurs. Notre service à la clientèle, qui a toujours fait notre renommée, va encore s’améliorer », ajoute celui qui prend la relève de l’entreprise familiale.

L’entreprise, qui connait une croissance de ses ventes constantes, va pouvoir décrocher plus de contrats avec l’ajout de cet entrepôt.

Travailleurs

Cet investissement vise aussi à faciliter le travail des ouvriers. Ils avaient à effectuer de nombreuses manipulations auparavant, ce qui était exigeant physiquement.

« Nous souhaitons que nos employés puissent travailler dans un cadre plus fonctionnel et productif. Dans le contexte de la rareté de main-d’œuvre, il faut qu’ils se sentent bien et que les conditions de travail soient adéquates et adaptées. S’ils sont bien ici, ils vont rester avec nous. »

Jean-Philippe Vézina assure que l’entreprise n’a pas de problème de main-d’œuvre pour le moment. Le fabricant compte même sur des retraités qui viennent donner un coup de main.

Les travaux sont déjà débutés. Le nouvel entrepôt devrait être fonctionnel dès le mois d’août.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des