Émilie Hébert montre des humoristes sous un jour différent

Émilie Hébert montre des humoristes sous un jour différent

Le comédien et humoriste Emmanuel Bilodeau

ARTS VISUELS. La photographe et portraitiste originaire de Saint-Félicien, Émilie Hébert, laisse aller tout son talent et toute sa créativité avec son projet Au-delà de la blague où elle montre des humoristes sous un angle différent de celui de la scène.

:« C’est curieux comment ce projet a pris forme dans ma tête. L’été passé, je me suis mise à regarder à la télé beaucoup de shows d’humour. J’avais déjà pris quelque clichés de Martin Petit et je me suis aperçu en regardant les photos que c’était très différent de ce qu’il est sur la scène. Ç’a été le point de départ », raconte la photographe.

Émilie Hébert a voulu poursuivre l’expérience, sans se douter qu’après une première série de 14 portraits d’humoristes elle allait exposer le résultat de son travail artistique au récent Zoofest à Montréal.

« Ce qui m’intéresse particulièrement dans cette démarche, c’est découvrir l’humain derrière le personnage de scène, le montrer sous un jour nouveau. La séance de photos se passe pendant une conversation amicale, où on échange sur tout et sur rien. C’est moins une séance officielle, c’est plus spontané. En favorisant une atmosphère plus intime, l’artiste est plus à l’aise et ça donne vraiment des portraits uniques », poursuit Émilie Hébert. Bien évidemment, il faut que l’humoriste se prête lui aussi au jeu. La séance photographique est plutôt de courte durée, une heure, deux heures maximum.

Avoir l’œil du photographe

Les humoristes se font photographier généralement en studio, mais parfois à l’extérieur. « Ce fut le cas avec Emmanuel Bilodeau qui a choisi de se faire photographier dans sa cour, là où il dit être vraiment lui-même. Là encore, ce fut une belle séance de photos », lance la Félicinoise d’origine qui vient de s’installer à Montréal.

C’est surtout sur son site Internet (EH Photographie) que les gens suivent le  travail artistique d’Émilie Hébert et celle-ci avoue bien aimer ce contact privilégié avec les gens qui la suivent assidûment.

« Je constate qu’il y a beaucoup de personnes qui aiment ce que je fais. C’est ça aussi qui me motive à poursuivre et à avoir toujours des projets sur la table. Là, je poursuis une autre série de portraits avec des humoristes. Plusieurs sont très intéressés par mon projet et ça dépasse même mes attentes. Il faut dire que mon père est lui-même un grand fan d’humour. J’aime bien échanger avec lui sur mon travail », avoue-t-elle.

Outre le portrait de personnalités, Émilie Hébert fait aussi beaucoup de photos de mode.