Comment restaurer l’usage de vos mains

PUBLIREPORTAGE
Comment restaurer l’usage de vos mains

Le doigt à gâchette est une pathologie fréquente qui n’épargne personne, même les bébés. Elle se manifeste par une douleur intense au niveau de la paume de la main, suivie par le blocage du doigt lors de son extension. Elle se caractérise par l’inflammation de la gaine synoviale autour du tendon fléchisseur.

Telle est donc la question, que faire lorsqu’on souffre du doigt à gâchette? Détails dans les passages suivants!

Restauration de l’usage des doigts par des exercices de rééducation

Il existe plusieurs moyens pour soulager votre doigt à gâchette. Dans un premier temps, vous devez faire un exercice de rééducation. Mobilisez votre doigt raide avec votre autre main et maintenez-le dans la position 6.

Immobilisez le doigt pendant 6 secondes puis laissez-le au repos. Après avoir effectué ce mouvement 10 fois, refaites-le, mais sans l’aide de votre autre main cette fois-ci. Effectuez cette série d’exercices chaque fois que vous aurez le temps dans la journée.

Par ailleurs, l’utilisation d’orthèses fait également partie des meilleurs moyens pour restaurer l’usage de vos mains. Ce dispositif consiste à maintenir le doigt dans une position qui va soulager la raideur. À noter que cela s’accompagne de tension et de douleur. Lorsque cela se produit, vous pouvez appliquer de la glace sur la zone douloureuse.

Traitements médicamenteux

De simples exercices de restauration s’avèrent parfois insuffisants. Ils s’accompagnent souvent de prise de médicaments, notamment des antalgiques pour soulager les crises de douleurs.

Aussi, l’infiltration aux corticoïdes est le traitement médicamenteux le plus fréquent. Ce médicament anti-inflammatoire a pour rôle d’atténuer l’inflammation locale. C’est-à-dire, réduire l’épaisseur du tendon gonflé.

L’infiltration provoque de la douleur pendant 48 heures, et elle ne prend effet qu’après quelques jours. Pour cette option, vous aurez à effectuer une infiltration aux corticoïdes, dans la plupart des cas, tous les 15 jours.

Traitement chirurgical

Il est indispensable de passer par la chirurgie si les exercices de rééducation et les infiltrations aux corticoïdes n’ont apporté aucune amélioration.

Les tendons fléchisseurs du pouce et des doigts glissent dans le canal digital. La partie inférieure de ce dernier est constituée par les os du doigt, et la partie supérieure par un ligament épais, qui est la poulie annulaire A1. L’objectif de l’opération est donc d’atténuer la pression subie par le canal. Ceci va permettre au tendon de retrouver sa place initiale dans le canal pour glisser normalement à nouveau.

Il existe deux types d’opérations chirurgicales pour soigner le doigt à gâchette : la chirurgie à ciel ouvert et la chirurgie sous endoscopie. Cette dernière est une nouvelle méthode. Contrairement à la chirurgie conventionnelle, la chirurgie sous endoscopie ne nécessite pas d’incision dans la paume de la main. Le risque de complication est faible, vous pourrez reprendre vos activités quotidiennes juste après l’opération.

Dans le cas où le doigt à gâchette n’est pas traité à temps, vous risquez l’algodystrophie. Cette complication se caractérise par le gonflement de la main accompagné de vive douleur. Elle est handicapante, d’où l’importance d’une consultation dès les premiers symptômes du doigt à gâchette.

Partager cet article