Accusations graves contre les 4 individus arrêtés pour agression

Par dominiquesavard
Accusations graves contre les 4 individus arrêtés pour agression

<![CDATA[

JUSTICE. Les quatre individus arrêtés dimanche après-midi après que ceux-ci aient tabassé un citoyen de La Baie avant de prendre la fuite, font face à quatre chefs d’accusation chacun, soient complot, voies de faits graves, extorsion et intimidation.

Louis Vladimir Bataille, 27 ans, Magnusson Djiezion, 32 ans, José Sandro, 22 ans, et Éric Tremblay, 35 ans, ont comparu cet après-midi au palais de justice de Chicoutimi et reviendront mercredi devant la cour pour leur enquête de remise en liberté.

« Un des individus (Bataille) a deux mandats contre lui dans la région de Montréal pour vol à l’étalage et bris de probation. Les trois autres, selon ce que je sais, sont sans antécédents judiciaires. J’attends toujours des compléments de preuve, surtout les déclarations des victimes. L’une d’entre elle n’a pas été blessée mais aurait subi de l’intimidation et de l’extorsion. L’autre a été passé à tabac et elle est toujours sous observation à l’Hôpital. Je n’ai pas de précision sur son état de santé, mais on sait qu’elle a subi des fractures du crâne et à un bras », a expliqué Me Julien Boulianne, l’avocat des quatre présumés agresseurs dont deux sont originaires de Montréal.

De son côté, l’avocat de la couronne, Me Sébastien Vallée, souligne que le dossier est toujours sous enquête et que d’autres accusations pourraient être portées. Il n’est pas en mesure également de confirmer si ces personnes appartiennent à des organisations criminelles. Il entend s’objecter formellement à la remise en liberté des quatre individus, mercredi.

Rappel

Rappelons que les policiers de Saguenay ont arrêté ces quatre individus à la suite d’une violente agression qui s’est produite dans un appartement de La Baie, dimanche, vers 15 h 30. Un homme a été tabassé à son domicile, mais les motifs de l’agression ne sont pas connus.

Les quatre assaillants ont été rapidement interceptés grâce à la description fournie par la victime. Ils ont été arrêtés sur l’autoroute 70, près du boulevard Saint-Paul à Chicoutimi. Ils roulaient dans une fourgonnette qui a été entourée par six véhicules de patrouille. Ils n’ont pas offert de résistance.

]]>

Partager cet article