Élyse Thibeault déplore la lenteur du système judiciaire

Par Daniel Migneault
Élyse Thibeault déplore la lenteur du système judiciaire

<![CDATA[

« Je ne suis plus capable d’attendre. Je lance un cri du cœur pour que la justice suive son cours. C’est ridicule! »

C’est en ces termes que la Félicinoise Élyse Thibeault qualifie le système judiciaire. Elle dénonce les nombreux reports d’audiences provoqués par l’accusé dans son dossier.

Pour se faire entendre, la victime s’est présentée le 9 juin dernier au Palais de justice de Roberval. Sur place, elle y a exposé pendant quelques heures une affiche sur laquelle était écrit : « 2 ans que j’attends le procès contre mon agresseur. Que fait la Justice? ».

Plusieurs personnes curieuses l’ont interrogé sur sa situation. Elle a pu les sensibiliser à son dossier et a reçu des encouragements des gens venus à sa rencontre.

Droits des victimes versus ceux de l’accusé

L’affaire remonte au 13 novembre 2008. Christian Gagnon de Saint-Félicien est notamment accusé de séquestration, de voies de fait armées, de menaces de mort ou de lésions corporelles, d’agression sexuelle, d’entrave à la justice et de bris de condition. « Son droit à avoir un procès juste et équitable éclipse complètement mes droits en tant que victime. Je veux arrêter de souffrir en raison de ses procédures trop longues. Je veux que ça avance! À toutes les fois qu’il y a un report, c’est un coup dur pour moi », mentionne Mme Thibeault. « À chaque fois que la date de l’audience approche, je revis les événements. Je sais que je vais revoir l’accusé et que je vais devoir raconter l’histoire en détails. Et là, j’apprends encore qu’il y a un report. Je dois apprendre à vivre pendant ce temps là et c’est loin d’être évident! », tient-elle à dénoncer.

Le procès est maintenant prévu pour les 25 et 26 novembre 2010.

]]>

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des