Exploitation sexuelle : La SQ appelle à la prudence

Photo de Janick Émond
Par Janick Émond
Exploitation sexuelle : La SQ appelle à la prudence

La Sûreté du Québec appelle les parents à doubler de vigilance face aux dangers de l’exploitation sexuelle sur des enfants sur internet. Avec la période de confinement, les jeunes passent plus de temps sur internet et les risques liés à ce type de crime augmentent également.

Dans un communiqué, la SQ rappelle que l’exploitation sexuelle des enfants sur Internet peut prendre différentes formes. Certains cyberprédateurs persuadent l’enfant de produire du matériel (des photos ou des vidéos) de nature sexuelle en le manipulant ou le menaçant. D’autres font semblant de faire partie du même groupe d’âge ou se font passer pour des adultes de confiance afin d’établir un lien avec le jeune et ultimement, le rencontrer et l’exploiter.

Parfois, ce sont les jeunes qui produisent et partagent sur diverses plateformes web des images intimes d’eux-mêmes sans toutefois prendre conscience de toutes les conséquences que peut amener ce genre de comportement.

Toute forme de contenu à caractère sexuel impliquant des mineurs, qu’elle soit l’œuvre d’un cyberprédateur ou d’une initiative personnelle, est illégale.

Conseils

La SQ offre donc quelques conseils pour protéger leurs enfants de ce type de menace. Tout d’abord, il est recommandé de sensibiliser l’enfant aux dangers auxquels il peut être exposé sur Internet, dont l’exploitation sexuelle, et informez-le des façons de se protéger.

Rappelez-leur de ne jamais divulguer d’informations personnelles sans votre autorisation.

Encouragez votre enfant à partager ses expériences sur Internet avec vous de la manière dont vous lui parlez de ses autres amis et activités non virtuelles.

Activez les paramètres de confidentialité les plus élevés pour les systèmes de jeu en ligne, les appareils électroniques et les applications. Installez l’ordinateur dans une pièce accessible à toute la famille. Exercer une supervision de ses activités internet, entre autres, en présélectionnant vous-même des sites d’intérêt.

Demandez-leur de vous informer si une personne lui demande de fournir des photos de lui ou de pratiquer des activités de nature sexuelle.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des