Incendie à la Maison de la culture de Saint-Félicien

Photo de Yohann Harvey Simard
Par Yohann Harvey Simard
Incendie à la Maison de la culture de Saint-Félicien
17 pompiers du service incendie de Saint-Félicien sont intervenus à la Maison de la culture de Saint-Félicien plus tôt cet après-midi. (Photo : courtoisie - Alain Gaudreault)

Saint-Félicien – Un feu de poubelle localisé dans les toilettes pour femmes de la Maison de la culture de Saint-Félicien a fait craindre le pire un peu plus tôt cet après-midi.

Vers 12h55, un appel a été logé au service incendie par un employé municipal, après que ce dernier ait constaté la présence d’imposants nuages de fumée s’échappant des blocs sanitaires du bâtiment.

« Quand on est arrivé, on a rapidement compris que le foyer d’incendie était situé dans une poubelle des toilettes pour femme. Après une minute, tout était fini, mais on s’est vraiment assuré qu’il ne reste aucune source de chaleur avant de repartir », indique Viateur Aubé, directeur des opérations du Service de sécurité incendie de Saint-Félicien, Saint-Prime et La Doré.

Ce dernier explique qu’ayant été rénové récemment, l’édifice était doté de dispositifs coupe-feu permettant d’éviter la propagation des incendies entre ses différentes portions.

« Heureusement, les dommages ont seulement été localisés au niveau des blocs sanitaires. Les étages et les locaux adjacents n’ont pas été touchés », précise-t-il en ce sens. Viateur Aubé estime toutefois que le sinistre aura occasionné des dommages pouvant aller jusqu’à 50 000$, notamment en raison de la fumée qui était abondante.

De nature suspecte, le dossier a immédiatement été transmis à la Sûreté du Québec à des fins d’enquête.

« De notre côté, on penche plus pour un geste volontaire, sachant que ce serait bien surprenant qu’un fumeur ait jeté son mégot dans la poubelle. Généralement, ils savent très bien quel genre de conséquence ça peut avoir », fait valoir Viateur Aubé.

En revanche, il ne s’agit là que des spéculations.

« Rien est encore déterminé. On laisse ça à la Sûreté du Québec », conclut-il.

Partager cet article