Guillermo Bertola remporte la Traversée

Guillermo Bertola remporte la Traversée

C'est l'Argentin Guillermo Bertola qui a remporté la 63e édition de la Traversée Internationale du lac Saint-Jean.<@

NATATION. La fin de la 63e édition de la Traversée internationale du lac Saint-Jean a donné lieu à tout un spectacle alors que pas moins de six nageurs se sont présentés dans la rade de Roberval en même temps. C’est finalement l’Argentin Guillermo Bertola qui a touché en premier la plaque d’arrivée.

La deuxième position a été l’affaire du Macédonien Evgenij Pop Acev alors que le Canadien Philippe Guertin a monté sur la troisième marche du podium.

Chez les dames, c’est l’Italienne Martina Grimaldi qui terminé en tête. Cette dernière a devancé à la plaque une autre Italienne, Barbara Pozzobon. Une troisième Italienne, Alice Franco a complété le podium.

La meilleure Canadienne aura été Jade Dusablon, avec une 16e position au classement général, alors que Sabryna Lavoie a terminé en 20e position.

Plusieurs personnalités ont participé à l’arrivée des nageurs notamment le premier ministre du Québec et député de Roberval, Philippe Couillard, le maire de Roberval, Guy Larouche, le député de Lac-Saint-Jean à la Chambre des communes, Denis Lebel et le chef du parti Conservateur, Andrew Sheer.

Pour le premier ministre Couillard, la Traversée Internationale du lac Saint-Jean demeure un événement de premier plan pour la région du Saguenay Lac-Saint-Jean.

«Alors que plusieurs marathons de natation sont en difficulté, la Traversée Internationale du lac Saint-Jean se porte très bien. L’organisation est bien rodée, et elle est supportée par une imposante équipe de bénévoles. Encore aujourd’hui, la population a répondu à l’appel afin d’encourager les nageurs à leur arrivée. Certes, le port de la combinaison thermique était sur toutes les lèvres, mais l’organisation devait se conformer aux règles établies par la FINA.

Sabryna Lavoie est déçu de son résultat. « Je ne suis pas satisfaite de mon résultat de cette année. Je pensais vraiment faire mieux. Le port de la combinaison thermique a été difficile, et j’espère que la FINA va prendre note des commentaires des nageurs, et qu’il y aura une modification au règlement. Peut-être il faudrait changer de modèle, et permettre les combinaisons sans manches», de souligner la jeune nageuse native de Roberval, mais qui demeure maintenant à Saint-Bruno.

Quelque 25 nageurs ont pris le départ le matin du quai de Péribonka, dont 12 hommes et 13 femmes. Le Canada avait une délégation de 7 nageurs. Aucun nageur n’a été retiré des eaux du lac Saint-Jean. La combinaison thermique aura certes joué son rôle. Seulement deux nageuses n’ont pas endossé la combinaison, soit la Féliçinoise Dania Béliste, alors que Rita Vanesa Garcia a retiré sa combinaison au cours du marathon de natation.

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des