Hélène découvre le Parc des Chutes-à-Michel

Hélène découvre le Parc des Chutes-à-Michel

CHRONIQUE. Le week-end dernier, je me suis acheté une nouvelle paire de chaussures pour faire de la randonnée pédestre. Mes précédentes commençaient à avoir du millage et comme je prépare prochainement une virée dans l’un des parcs de la SÉPAQ, je me devais de me chausser convenablement. Par contre, qui dit nouvelles chaussures, dit adaptation.

Je me suis donc mise à la recherche de sentier dans les environs de Roberval. J’ai lancé la question sur ma page Facebook. Finalement avec un peu de recherche sur le we, j’ai déniché le Parc des Chutes-à-Michel situé à Saint-Félicien. Je n’avais jamais mis les pieds dans le secteur. Je voyais l’affiche quand j’allais en direction du Zoo Sauvage. Laissez-moi vous dire que j’ai déniché un gros 7,6 km de bonheur qui m’a permis d’essayer correctement mes chaussures.

Multifonction

On l’appelle le sentier des chutes à Michel, mais c’est plutôt ce que j’appellerais une piste multifonction, car cyclistes et marcheurs se côtoient sur ce chemin linéaire qui longe la rivière Ashuapmushuan.

Pour l’occasion, j’étais avec une amie question de placoter tout en marchant. Je ne savais pas à quoi m’attendre. Sur Internet, j’avais déniché quelques informations comme la longueur du sentier, soit 6 km aller-retour et qu’il y avait plusieurs belvédères.

On a donc attaqué le sentier dans un premier temps pour ensuite compléter notre marche en empruntant les nombreux petits sentiers qui nous conduisent vers de magnifiques points de vue sur la chute, mais également sur les Rapides Arcand ou Rapides chez Arcand. Moi, j’ai toujours employé la première toponymie, mais Ressources naturelles Canada utilise la seconde.

Après 3 kilomètres et quelques mètres, on se retrouve sur la rue Beaudouin. C’est très contrastant d’être en plein milieu de la forêt et soudainement déambuler dans un quartier urbain. Par contre, c’est vraiment chouette d’avoir accès à un environnement si naturel à quelques pas de la ville.

Panorma exceptionnel

Sur le retour, on a profité de tous les points de vue sur la rivière en s’offrant des petites pauses sur les formations rocheuses. Bref, c’est un petit coin de paradis avec de magnifiques bancs de sable. Pour moi, c’était une initiation à la beauté de la rivière Ashuapmushuan. C’est un panorama digne d’une carte postale que nous offre le Parc des Chutes-à-Michel.

La journée où j’ai vagabondé sur le sentier était une journée chaude. Par contre, les arbres qui bordent le sentier nous couvrent des rayons et la rivière à proximité nous offre une petite brise très agréable.

Je suis un peu jalouse de toute cette nature, si accessible. Ma promenade m’a rappelé le Parc du Bois-de-Coulonge où je me promenais quand j’étais étudiante à Québec. Un havre de paix à quelques minutes de la civilisation. Je pense bien ajouter ce parc à mes adresses plein-air favorites dans notre région. J’ai déjà hâte à l’automne afin d’aller admirer ses couleurs, ainsi que la rivière Ashuapmushuan.

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des