Investissement de 500 000 $ chez Meubles Gilles tremblay pour assurer la croissance

Investissement de 500 000 $ chez Meubles Gilles tremblay pour assurer la croissance

Meubles Gilles Tremblay va investir plus de 500 000 $ en 2019 pour accroitre la surface de plancher, dans l’achat d’un entrepôt et dans la mise en place de la vente en ligne.

«Nous devons investir si nous voulons continuer à progresser dans ce domaine très concurrentiel. Il y a une opportunité à saisir et il ne faut pas passer à côté si nous voulons que nos enfants assurent la relève», déclare l’un des propriétaires, Michel Lavoie.

L’entreprise félicinoise de la rue Notre-Dame devait trouver une solution pour accroitre sa superficie afin de répondre à la demande.

«Avec des ventes de plus de 3 M$ et la popularité de la section pour enfant, nous étions rendus à l’étroit. De plus, les clients veulent voir des meubles sur le plancher. Ça prend de la place.»

«On a envisagé de construire un nouveau magasin de 20 000 pieds carrés, mais ça représentait un trop gros investissement. Comme nous sommes bien situés, nous avons trouvé une meilleure solution.»

L’acquisition de cette bâtisse permet à Meubles Gilles Tremblay de réaliser ses projets d’investissements.(Photo Trium Médias – Louis Potvin)

Nouvel entrepôt

Cette solution est survenue avec l’achat de la bâtisse appartenant à Tell-Tech Communication.

«C’est une bâtisse immense qui va nous permettre d’entreposer notre inventaire et réaliser le montage des meubles. Aussi, nous avons des espaces à bureaux que nous pourrons louer et/ou utiliser pour un projet futur.»

Ainsi, une grande partie de la portion entrepôt du magasin actuel sera réaménagée en espace pour présenter des meubles, matelas et autres articles. Le but est de construire une section sur deux étages pour obtenir 4 000 pieds supplémentaires.

«Nous devons discuter avec la ville pour voir la possibilité de construire sur deux étages. Nous espérons que la réglementation va le permettre. Nous souhaitons entre autres ajouter une ligne de literie et articles de chambres à coucher. Il y a un bon marché pour la literie dans notre secteur.»

Vente en ligne

Michel Lavoie mentionne que l’investissement de 500 000 $ était devenu nécessaire pour assurer le développement du commerce. (Photo Trium Médias – Louis Potvin)

L’acquisition de la bâtisse permet du même coup de mettre en place une boutique en ligne. Meubles Gilles Tremblay va offrir environ une quarantaine d’articles à ses débuts.

«Là aussi, il y a un marché intéressant. Comme on a beaucoup d’escapes pour entreposer, nous allons être en mesure de répondre à la demande pour la vente en ligne en ayant les articles en stock. Aussi, ça va nous permettre de faire des achats en grande quantité et être en mesure d’offrir de très bon prix aux clients.»

Le site transactionnel va permettre au commerce d’informatiser l’ensemble de ses opérations.

En déménageant l’entrepôt, le commerce va pouvoir aménager plus d’espaces de plancher pour exposer les meubles. (Photo Trium Médias – Louis Potvin)

Un atelier de confection d’oreillers envisagé

Meubles Gilles Tremblay songe à mettre en place un atelier de confection d’oreillers.

«C’est une idée que nous explorons. Nous avons de l’espace dans la section bureaux de la bâtisse Tell-Tech que nous avons achetée. Il y a un marché pour les oreillers de spécialités et les produits offerts en Chine n’ont pas toujours la qualité souhaité », expose Michel Lavoie.

Le projet, bien qu’embryonnaire, intéresse les membres de la famille Lavoie-Tremblay. En effet, les deux propriétaires Josée Tremblay et Michel Lavoie intègrent leurs trois enfants dans l’entreprise fondée par Gilles Tremblay en 1967.

L’atelier de confection pourrait créer quelques emplois.

«Nous sommes à évaluer les investissements à faire et les équipements à acheter pour produire les oreillers. Il n’y a pas encore de décisions de prises.»

Le commerce compte maintenant dix employés.

Espace bébé

La section pour bébé est un véritable succès, qui réjouit Stéphanie Lavoie.

Cette intégration a pris son envol avec la création de l’Espace bébé. Stéphanie Lavoie s’est jointe à l’équipe en développant une section pour les enfants où l’on retrouve beaucoup d’articles pour bébé; de la poussette en passant par les jouets et les vêtements.

«Nos jeunes nous poussent à innover et cet espace apporte un nouvel achalandage dans le magasin et surtout vient répondre à un énorme besoin. C’est une diversification qui améliore notre commerce!»

C’est pour poursuivre dans cette voie qu’une section literie sera ajoutée en 2019 afin de répondre aux besoins de la clientèle.

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des