Une lame à deux tranchants… pour les parents

Une lame à deux tranchants… pour les parents

Localement, l’expérience de jeu sur une demi-glace a été concluante au niveau pré-novice. (Photo courtoisie – Hockey Québec)

L’organisation novice de Roberval devancera peut-être la décision de Hockey Québec, qui a fait l’annonce dernièrement que tous les joueurs novices devront évoluer sur une demi-glace, à compter de la saison 2019-2020.

«Nous sommes en réflexion. Déjà, nos joueurs pré-novices jouent en espace restreint. Ils développent de belles aptitudes. On voit des avantages à la demi-glace. Ils ont plus souvent la tête relevée. Ils cherchent leurs coéquipiers. Ils font des passes et touchent beaucoup plus souvent à la rondelle», souligne Pascal Bouchard, entraîneur-maître, pour l’organisation du hockey mineur de Roberval.

Prêt pour le changement

Les avantages font en sorte que l’organisation entamera peut-être les démarches pour uniformiser cette pratique, dès la prochaine saison.

«Dans la région, il y a des projets pilotes en place. Nous avons déjà une partie de l’équipement. Alors, nous analysons la possibilité de procéder à ce changement, un an avant sa mise en place officielle.»

Plus récréatif

Cette modification ferait en sorte que la pratique du hockey, pour les joueurs novices, deviendra plus récréative.

«Les jeunes souhaitent compter des buts. Ils sont compétitifs, même en bas âge. La demi-glace va leur permettre de développer de nouvelles habiletés et d’être beaucoup plus prêt quand ils passeront au niveau Atome.»

La pratique du hockey en espace restreint est ponctuée par moins de règlements.

«Je ne pense pas qu’on dénature le sport. Les joueurs auront le temps de devenir très compétitifs. La vision négative qu’on a du sport va, selon moi, changer.»

M. Bouchard souligne que la pratique sur demi-glace calmera peut-être l’ardeur de certains parents, qui voient déjà leurs enfants comme des futurs Sidney Crosby ou Connor McDavid.

Craintes

L’organisation est impatiente de voir la réaction des parents. Patrice Bouchard considère que la décision de Hockey Québec représente cependant une lame à deux tranchants.

«On ne se comptera pas de peur. Nous savons que des parents sont insatisfaits de ce changement. Plusieurs ont hâte de voir leur jeune évoluer sur une pleine glace. Au contraire, d’autres parents trouvaient que de faire patiner les petits sur une pleine glace était pénible.»

Ce n’est que lors des prochaines inscriptions que l’organisation constatera l’impact du changement.

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des