Le Club Narval remporte plusieurs médailles

Le Club Narval remporte plusieurs médailles

Plus de 40 athlètes ont fièrement porté les couleurs du Club Narval, au dernier championnat québécois de sauvetage. (Photo courtoisie)

Dernièrement, sur la plage Haldimand, à Gaspé, se tenait le Championnats québécois de sauvetage-plage 2018.

Les entraîneurs, Stéphanie Labelle et David Comeau, ont accompagné une quarantaine d’athlètes de tous âges, pour ce rendez-vous annuel québécois.

«Nous avions la plus grosse délégation. Nous commençons à faire jaser! Plusieurs nous questionnent sur nos programmes et semblent intéressés à reproduire ce qui se fait par chez nous», précise Stéphanie, confiante que son sport continuera de croître.

Encore cette année et pour une quatrième fois de suite, le Club Narval a remporté la bannière junior.

Les jeunes sauveteurs, 14 ans et moins, avaient plus de 1 800 points d’avance sur leurs opposants. Des écarts semblables ont distingué le club, dans la catégorie des 15-18 ans, ainsi que chez les seniors 19 ans et plus.

Les épreuves se déroulaient sur plage Haldimand, à Gaspé. (Photo tirée de Facebook)

Des médailles

Chez les moins de 10 ans, Julien Lalande, Félix-Antoine Simard et Joly-Anne Brassard ont remporté l’or, l’argent et le bronze, au cumulatif.

Victoire semblable pour Laurie LePage, Laura Lalande et Rose St-Gelais-Lamontagne, chez les filles de 11 et 12 ans.

Même chose pour le trio composé de Gabrielle Diotte, Jeanne Bédard et Eloane Garneau, chez les 13 et 14 ans.

Pour les filles de la catégorie 15-18 ans, Coralie Dion a remporté les grands honneurs, tandis qu’Ann-Sophie Lepage est montée sur la troisième marche du podium.

Chez les seniors, l’entraîneure Stéphanie a gagné la médaille de bronze. Chez les hommes, Alexandre Dauphin-Laprise fut couronné champion et Frédérick Fortin, médaillé d’argent.

Toute une expérience

La sportive est fière des résultats globaux du championnat et des athlètes de son équipe.

«Ce fut pour la plupart une première expérience, en vague. Bien que nous en ayons sur le lac, les vagues de la mer se prennent d’une certaine façon et peuvent même devenir un atout. Elles peuvent aussi être nuisibles et nous faire tomber de nos embarcations.»

Elle ajoute que l’eau salée et froide, les marées et même la présence de phoques furent parmi les nombreux obstacles à affronter et qui ont ajouté cette expérience qu’elle qualifie d’enrichissante.

La prochaine compétition aura lieu à Gatineau, du 24 au 26 août, pour le Championnat canadien.

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des