Les élèves n’oublieront jamais ce Réveillon 2018

Les élèves n’oublieront jamais ce Réveillon 2018

Les élèves en adaptation scolaire étaient fébriles en attendant que le père Noël fasse la distribution des cadeaux. (Photo Trium Médias – Denis Hudon)

Les élèves en adaptation scolaire de la Polyvalente des Quatre-Vents de Saint-Félicien vont s’en souvenir longtemps de ce Réveillon de Noël 2018. Une fête leur a été spécialement concoctée par les personnels en éducation spécialisée, en enseignement et en aide complémentaire aux élèves handicapés.

Il fallait voir les sourires sur chacun des visages et l’excitation atteindre son comble. Pas juste sur les visages des élèves, mais sur ceux de tout le personnel aussi.

Une fête de Noël qui a commencé à l’extérieur des murs de l’école, avec des visites dans une boucherie (La Bouche qui Rit) où la générosité du proprio s’est exprimée spontanément avec un don alimentaire pour le repas qui allait être servi quelques heures plus tard à la polyvalente.

On pouvait lire la joie sur les visages des jeunes en adaptation scolaire à cette journée spéciale de Noël à la Polyvalente des Quatre-Vents. (Photo Trium Médias – Denis Hudon)

Puis les élèves ont pu visionner un film au cinéma du Zoo avant de revenir à l’école où les attendait une partie de Bingo.

Tout ça n’était en fait que la partie hors-d’œuvre alors que la fébrilité et l’excitation n’ont cessé d’aller en crescendo.

Le père Noël a été accueilli comme il se doit par les élèves qui l’attendaient patiemment. (Photo Trium Médias – Denis Hudon)

Contagion… de joie

Que l’on soit un enfant, un ado ou un adulte, le dépouillement de l’arbre de Noël demeure toujours un moment phare du Réveillon. Ça s’est confirmé encore une fois.

Le père Noël et ses lutins ont fait la joie des élèves qui, pour plusieurs, avaient de la difficulté à tenir en place. Mais ils ont résisté patiemment jusqu’à ce que le père Noël appelle chaque élève à venir choisir son cadeau. Et là, une joie contagieuse a atteint son paroxysme.

Après la distribution des cadeaux, le repas en groupe a consolidé toute cette fraternité, une belle façon de clôturer une journée qui restera gravée dans le cœur et dans la tête des fêtés comme des organisateurs-accompagnateurs. Un souper qui sortait des sentiers habituels avec une raclette.

« Oui, une journée comme celle-ci, c’est beaucoup de travail et d’organisation. On le fait pour tous ces jeunes et pour nous, membres du personnel. Ce bonheur est partagé. Tout le monde met la main à la pâte et dans la bonne humeur. Un repas à la raclette, c’est quelque chose qu’on voulait faire vivre à nos élèves. C’est très convivial, ça favorise les échanges dans une ambiance de fête », dit Valérie Savard, l’une des six éducatrices spécialisées en adaptation scolaire aux Quatre-Vents.

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des