Luc-Antoine Cauchon veut nationaliser la forêt

Luc-Antoine Cauchon veut nationaliser la forêt

Un gouvernement Québec solidaire nationaliserait le secteur forestier.

« Un peu comme à l’image de l’électricité à l’époque, il faut que le Québec reprenne le contrôle sur ses ressources naturelles et ça passerait par une nationalisation totale ou partielle du secteur forestier. Il faut mettre un frein aux dépenses publiques et aux profits privés», lance le candidat dans Roberval, Luc-Antoine Cauchon.

Il estime que la province pourrait tirer des revenus intéressants de l’exploitation forestière dans un cadre plus environnemental. D’ailleurs, Québec solidaire veut accroitre l’utilisation de la biomasse comme source d’énergie.

Décentraliser

Par ailleurs, le candidat veut redonner une voix à la circonscription dans la région.

« Il faut le retour d’un organisme de consultation comme la CRÉ. Par contre, la société civile doit être mieux représentée. Aussi, il faut décentraliser le monde de la santé et redonner du pouvoir décisionnel aux hôpitaux et revenir à la mission de base des CLSC pour des services et des soins de proximité.»

Luc-Antoine Cauchon propose aussi que le préfet de la MRC Domaine-du-Roy soit élu au suffrage universel comme celui dans Maria-Chapdelaine.

Celui qui s’était présenté sous la bannière Option nationale en 2014, s’est joint à Québec Solidaire pour sa volonté de faire l’indépendance.

« Dans un dossier comme celui de la gestion de l’offre, si nous étions indépendants, nous aurions un vrai rapport de force pour défendre nos agriculteurs et ne pas nous retrouver comme pour l’accord commercial avec l’Europe, alors que le Canada a décidé pour nous et que nos fromagers ont été pénalisés. »

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des