Michèle Claveau: Marchande de bonheur

Michèle Claveau: Marchande de bonheur

Michèle Claveau ne s’attendait pas du tout à recevoir la médaille de l’Assemblée nationale.

Crédit photo : Photo Trium Médias – Hélène Gagnon

Grande bénévole de Roberval, Michèle Claveau a reçu, lors d’un hommage bien mérité, la médaille de l’Assemblée nationale.

Cette médaille, attribuée à des gens d’exception, lui a été remise, le matin de la distribution des paniers de Noël, par nul autre le premier ministre, Philippe Couillard.

«Avec l’annonce d’un ambitieux plan de lutte à la pauvreté, de venir participer à la confection des paniers de Noël est un geste symbolique. Cette journée est sous le soleil de l’entraide, de la collaboration et de la compassion envers les gens.» de dire le premier ministre.

Ces trois valeurs s’appliquent bien à Mme Claveau, qui œuvre depuis 25 ans à la Saint-Vincent-de-Paul, mais également depuis 15 ans au Noël de tout le monde.

Souvenir

«J’étais toute petite et je me souviens encore voir mon grand-père au magasin général, dire à un colon: Tu n’as pas mangé? Va voir ma femme, elle va te donner à manger.»

Michèle Claveau souligne que cette image de la générosité et du don de soi l’a marquée.

«J’ai toujours vu, tant du côté des Claveau que des Guénard, du monde qui aidait. J’ai donc été portée vers ça.»

Plus de cinquante bénévoles participent activement pendant les trois jours de la collecte de denrées du Noël de tout le monde.

Chaîne de bonheur

La plus grande force de Michèle Claveau est certainement de trouver d’autres bénévoles, pour l’appuyer dans tous ses projets.

«Je suis capable de rassembler les gens. Toutes mes expériences comme enseignante, commissaire, conseillère municipale et bénévole font en sorte que je peux réunir plusieurs personnes pour aider.»

Mme Claveau chapeaute également le projet de l’Atelier des jouets, qui permet de donner une deuxième vie à des jouets usagés.

Grâce à des partenariats avec plusieurs organismes, elle est en mesure de mettre de la magie et de faire une grande fête pour les enfants.

«Il faut savoir aller frapper aux bonnes portes. Ce n’est pas gênant, surtout quand on sait que l’on peut faire la différence dans la vie de plusieurs personnes.»

Le bénévolat représente, pour Michèle Claveau, une chaîne de bonheur.

«Je veux que les gens, qui vivent à Roberval, soient heureux. Les paniers qui rentrent dans les maisons vont rendre plusieurs familles heureuses et les gens qui vont aller les porter seront également heureux. Moi, mon bonheur il se nourrit de tous ces petits bonheurs.»

Michèle Claveau a de la facilité à trouver des bénévoles. Même le premier ministre, Philippe Couillard, a offert de son temps.