Nées pour danser, jusqu’à Toronto

Nées pour danser, jusqu’à Toronto

Avec plus de 400 élèves, l’École de danse Studio Nord rejoint les danseurs tous les niveaux et de tous les âges, à partir de trois ans, jusqu’à l’âge adulte. (Photo courtoisie – Louis Jacob)

Le 26 octobre prochain, Saint-Félicien sera bien représenté au concours North American Trixie Hardy Dance Scholarship de Toronto, car deux jeunes ballerines félicinoises y participeront.

En effet, Élodie Roy et Alicia Ouellet, deux élèves de l’École de danse Studio Nord, participeront à cette compétition d’envergure nationale.

La directrice artistique à l’École de danse Studio Nord, Myriam Lebel, mentionne que pour accéder à ce prestigieux concours, les jeunes ont été évaluées par une examinatrice du British association of Teacher of Dancing de Londres.

Cela fait plus de 13 ans qu’Alicia Ouellet peaufine son art, en raison de plusieurs heures par semaines. (Photo courtoisie – Émilie Hébert)

Dans leurs cas, les deux ballerines se sont démarquées en obtenant la meilleure note.

«C’est vraiment une reconnaissance prestigieuse, surtout dans la formation que les filles suivent. Elles ont bien performé. Elles ont reçu la plus haute note, soit 100 %.»

Celle qui enseigne la danse depuis plus de 17 ans, a de quoi être fière de ses élèves, elles qui sont encore jeunes et qui représentent un beau potentiel de danseuses.

«Elles le font en cours du soir. C’est une belle reconnaissance, car elles ont travaillé fort pour y arriver. Elles ont présenté un programme d’un niveau assez avancé.»

Toronto 2018

À la fin du mois d’octobre, Myriam Lebel accompagnera les deux jeunes filles pour vivre l’aventure torontoise avec elles.

«J’ai vraiment hâte de les accompagner. C’est très formateur pour ma part. Ça fait plusieurs années que j’enseigne, mais on est toujours à la recherche de nouveautés, car la danse, ça évolue vite. On profite de ces moments-là pour se ressourcer.»

Élodie Roy, pratique la danse depuis l’âge de trois ans. (Photo courtoisie – Sophie St-Arnaud)

Rendues là-bas, les danseuses seront jugées parmi une cinquantaine d’autres, venues de partout au Canada. Leurs techniques ainsi que leur personnalité et leur détermination seront évaluées.

«Elles vont faire une classe de ballet et elles seront évaluées par un panel de juges à travers les autres élèves. Les juges essaient de repérer les meilleurs potentiels, et la première position est par la suite invitée à participer à une autre compétition à Londres.»

École de danse Studio Nord

La directrice artistique et pédagogique mentionne qu’il encore possible de s’inscrire aux cours offerts par l’école.

«Jusqu’au 16 septembre, les gens peuvent s’inscrire. On a une nouvelle plateforme web, amilia, donc les inscriptions se font en ligne.»

Myriam Lebel enseigne la danse depuis plus de 17 ans. (Photo courtoisie)

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des