Brenda garde les deux pieds sur terre

Photo de Louis Potvin
Par Louis Potvin
Brenda garde les deux pieds sur terre

Bien que flattée par toute la frénésie entourant la 2e place décrochée à l’émission Les Chefs, Brenda Poirier garde les deux pieds sur terre.

« Je reçois de super beaux commentaires, mais à court terme, ça ne change pas ce que j’ai en tête pour ma carrière. Je me sens bien ici aux Îles de la Madeleine et je veux continuer à parfaire mon métier avant de me lancer dans un projet personnel », commente la femme originaire de La Doré au lendemain de la diffusion de la finale de l’émission culinaire.

L’idée d’avoir son propre restaurant est toujours très présente, mais Brenda ne veut pas brûler d’étapes.

« Je l’ai en tête, mais je dois encore acquérir de l’expérience. C’est certain que la notoriété apportée par Les Chefs sera un atout, mais c’est une décision importante qu’on ne doit pas prendre seulement parce qu’on a bien fait à cette émission. »

Si elle ouvre son propre restaurant, ce sera au Lac-Saint-Jean ou aux Îles de la Madeleine.

« Je suis une fille de région et j’ai un attachement profond pour ma région, mais j’ai aussi développé une belle relation avec les Îles. On verra! »

Famille et amis stressés

Brenda n’a pas eu trop de difficulté à garder le secret concernant le succès obtenu au Chef. Comme les enregistrements ont eu lieu en février, la cheffe savait depuis quelques mois qu’elle avait bien performé.

« Ça me stressait pour ma famille et mes amis, surtout plus la compétition avançait. Ils espéraient le mieux pour moi. À part ma mère, à qui j’ai dit quelques affaires durant le tournage, personne ne savait ce qui s’était passé et que je serais de la finale. Ce qui a ajouté à la pression, c’est de sentir que je devenais le coup de cœur du public, ça, c’est très valorisant », lance la femme de 26 ans.

Même si les journées de tournage étaient exigeantes, elle a adoré son expérience et la répèterait demain matin. Elle a aimé les précieux conseils donnés par Daniel Vézina et la belle complicité qui s’est formée entre les participants.

« Je ne croyais pas qu’il y aurait un tel engouement, c’est vraiment très agréable. »

Grosse saison

Comme elle sera la cheffe de la Table des Roy cet été, Brenda est occupée à préparer l’ouverture du restaurant.

« On travaille fort depuis plusieurs semaines. J’ai beaucoup de responsabilités. On propose un nouveau menu et j’ai hâte de faire découvrir ma cuisine aux gens. C’est une autre forme de stress que les Chefs. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des