Départ de Résolu : Karl Blackburn demeurera dans la sphère publique

Photo de Julien B. Gauthier
Par Julien B. Gauthier
Départ de Résolu : Karl Blackburn demeurera dans la sphère publique
Karl Blackburn quitte Résolu le 5 juin. (Photo : Courtoisie PFR)

Karl Blackburn quittera officiellement son poste de directeur principal, Affaires publiques et relations gouvernementales chez Produits forestiers Résolu vendredi prochain, qu’il occupe depuis 2013. Il s’est entretenu avec le Journal afin de dresser un portrait de son passage.

Il quitte car il a reçu une offre qu’il n’a pu refuser. Il annoncera dès la semaine prochaine ses nouvelles fonctions. Il assure par ailleurs qu’il demeurera dans la sphère publique et que son nouveau rôle lui « permettra d’avoir une présence sentie, pas seulement à Montréal ».

Il souligne toutefois que son départ de Résolu n’a rien à avoir avec la COVID-19 et que sa décision a été prise en décembre 2019. La crise a plutôt eu pour effet de repousser son départ.

« Il s’est offert à moi une opportunité professionnelle que je ne pouvais laisser passer. Après consultation avec ma famille, j’ai décidé de relever ce défi. Je ne cherchais pas à quitter PFR. C’était prévu avant les Fêtes. En plein cœur de la crise, je ne me voyais pas quitter et laisser l’entreprise dans la tourmente, j’ai prolongé mon séjour chez Résolu pour être en mesure de mieux traverser cette crise, de mettre en place des mécanismes et des mesures en collaboration avec toute l’équipe », a-t-il affirmé.

Rappelons que Blackburn a annoncé son départ de Résolu la semaine dernière sur Facebook. Il sera remplacé par Louis Bouchard.

Le grand défi de la désinformation

Si Karl Blackburn est fier du travail qu’il a accompli chez Résolu, il souligne néanmoins que la désinformation ambiante de certains groupes environnementaux, qui selon lui nuit à l’économie forestière des régions, fut un grand défi.

« Ces attaques mensongères ont des conséquences économiques, pas dans les grands centres où elles prennent naissance, mais dans les régions où les hommes et les femmes travaillent grâce à cette industrie. Malheureusement, ces campagnes sont encore très présentes malgré le support des gouvernements, des communautés et des grandes centrales syndicales », déplore-t-il.

Il ajoute que les règles entourant l’industrie forestière sont parmi les plus strictes au monde et que ces allégations sont loin de la vérité.

Hommage à Michel Gauthier

Rappelons que Blackburn fut député de Roberval de 2003 à 2007, en plus d’avoir occupé d’importantes fonctions au sein du Parti libéral du Québec. La semaine dernière, il a démenti des rumeurs entourant un éventuel retour en politique.

Par ailleurs, il a côtoyé l’ancien député bloquiste de Roverval-Lac-Saint-Jean Michel Gauthier, décédé samedi dernier à 70 ans des suites d’un cancer du poumon. Il se souvient d’un homme qui a « marqué l’imaginaire des Québécois ».

« Je n’ai que des mots de respect et de remerciements à l’égard de monsieur Gauthier. Malheureusement, il nous a quittés trop tôt. On s’est côtoyés trop brièvement. Nous n’avons pas eu l’occasion de siéger dans le même parlement. Par contre, compte tenu de la carrière de M. Gauthier et du rôle que j’avais comme député, nous avons eu l’occasion de nous croiser dans certaines activités. C’est un départ qui nous fait beaucoup de peine. J’offre mes plus sincères sympathies aux membres de sa famille et à ses amis », a-t-il conclu.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des