En route vers une école plus stimulante

Photo de Louis Potvin
Par Louis Potvin
En route vers une école plus stimulante

La Cité étudiante de Roberval veut devenir une polyvalente trippante en misant sur le sentiment d’appartenance et en prenant un virage santé.

Les actions se multiplient pour que les élèves s’approprient leur école pour en faire un milieu de vie à leur image.

« Les actions ont commencé l’an dernier avec la tenue de 81 activités avec un total de 4 000 participations. On a donc constaté que nous étions dans la bonne direction et nous poursuivons cette année avec différentes mesures », a affirmé le directeur, Sylvain Bouchard.

Et cela a débuté avec une journée d’intégration différente des autres années.  Au lieu de se tourner vers une solution facile avec un diner hot-dogs, la cuisinière a proposé des pitas grecques. Le succès a été tel qu’ils en ont servi 400.

Le taux de participation a été très élevé comparativement aux années précédentes.

« C’est notre volonté aussi d’offrir des repas santé et goutteux aux élèves. Ils ont tellement aimé les pitas que je les ai ajoutés au menu de l’année. Il y a 5 ans, on servait entre 70 et 100 diners par jour et là nous en servons entre 160 et 180 et on espère que ça va continuer à croitre », lance la cuisinière, Nadia Bureau.

La cantine est sous sa responsabilité depuis quelques années et là aussi les ventes ont augmenté avec l’ajout de collations santé.

Filles actives

La Cité étudiante veut faire bouger les jeunes, notamment les filles. L’infirmière Marie Bélanger a mis en place le mouvement Filles actives. Sur les 65 filles inscrites, 35 se sont présentées à la première activité la semaine dernière.

Le but est de les faire bouger afin de réussir à courir un 5 km à la fin de l’année. Le 10 octobre, elles se rendront en Beauce pour une randonnée en montagne.

« Il y a un bel engouement. Les filles sont déterminées et j’ai hâte de voir leur progression, c’est très prometteur », prédit l’infirmière.

Sentiment d’appartenance

Depuis, la mise en place du hockey scolaire à la Cité étudiante, la direction travaille à faire du logo des Aigles, le symbole du sentiment d’appartenance à la polyvalente.

Ainsi, lors de la rentrée, les élèves ont reçu un t-shirt avec le logo. De plus, désormais toutes les équipes sportives vont porter le nom des Aigles.

« Ça permet de nous distinguer et on sent une fierté pour les jeunes de dire qu’ils sont des Aigles. Plusieurs portent régulièrement le chandail, c’est un signe », souligne le directeur adjoint Alan Gauthier.

Patrice Plourde, Alan Gauthier, Pierre Pelletier, Marie Bélanger, Nadia Bureau et Sylvain font partie des artisans qui travaillent à rendre la Cité étudiante plus trippante.(Photo Trium Médias – Louis Potvin)

Le personnel très impliqué

Ce virage entamé par la Cité étudiante ne serait pas possible sans l’implication des professeurs et du personnel.

« On sent une très belle implication et une grande mobilisation. Tout le monde travaille dans le même sens et on en ressent les bénéfices », témoigne le directeur adjoint, Patrice Plourde.

Toutes ces démarches vont de pair avec la réussite scolaire. La direction pense que cette nouvelle philosophie aura des répercussions sur la motivation des élèves et sur leurs résultats.

« Si l’école est plus attrayante et que les jeunes sont en meilleure santé, ils se retrouvent dans de meilleures dispositions pour apprendre », pense le directeur, Sylvain Bouchard.

Les parents sont également mis à contribution. Chaque semaine, ils reçoivent un courriel faisant un suivi sur l’évolution académique et des échéanciers à venir. Il s’agit de la seule école de la Commission scolaire du Pays-des-Bleuets à offrir ce type de communication afin d’assurer un meilleur encadrement de l’élève.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des