Roberval: surplus de 2,2 M$ en 2020

Louis Potvin
Roberval: surplus de 2,2 M$ en 2020
La Ville de Roberval affiche un surplus financier de 2,2 M$ pour l’année 2020. Un excédent important qui a été causé par la pandémie. @RR:« Ça ne nous préoccupe pas vraiment et ce n’est pas en raison de mauvaises prévisions. C’est en raison principalement de la pandémie qui a occasionné des dépenses de moins et nous avons aussi obtenu des revenus extraordinaires inattendus », explique le maire, Sabin Côté. Les revenus de la municipalité se sont élevés à 19,9 M$ en 2020. Selon le magistrat, c’est une somme d’environ un million qui a été enregistrée en surplus non prévus. Il souligne entre autres une subvention de 560 000 $ pour la COVID et l’imposition de droits de mutation sur de gros immeubles. Pour ce qui est des dépenses, comme les services des loisirs ont été moins utilisés, il y a eu moins de dépenses que prévu, notamment en raison de la fermeture de l’aréna et de la bibliothèque. Le peu de neige qui est tombée a également généré des économies. Aussi, la Ville a eu moins de demandes qu’anticipé pour son programme de soutien aux entreprises. Finalement, au lieu des 21,6 M$ budgétés, les dépenses ont atteint 19,7 M$. Des investissements de l’ordre de 6,8 M$ ont été effectués au cours de l’année. La majorité de cette somme a été utilisée pour les travaux de réfection de l’aqueduc et de l’égout du boulevard de l’Anse. @ST:Surplus à long terme @RR:Ce surplus de 2,2 M$ porte à 4,6 M$ l’excédent accumulé de la municipalité. Un surplus jugé raisonnable selon le maire. « Ce n’est pas trop élevé. Je considère que nous avons une bonne santé financière et une bonne gestion. Nos résultats nous ont permis de créer des fonds de réserve pour l’entretien des bâtisses, l’aménagement des parcs et la voirie municipale. » Ce coussin financier pourra servir si les projets de piscine intérieure et du développement de la Pointe Scott se concrétisent. @ST:Dette @RR:La dette à long terme de Roberval s’élève à 11,2 M$, ce qui représente un montant de 1 135 $ par habitant. Une somme de 1,3 M$ a été injectée en 2020 pour en éponger une partie. Si on ajoute la dette contractée pour des projets de la MRC, dont les investissements dans les minicentrales, la dette s’élève à 22 M$. (Photo : Trium Médias - Archives)

Roberval: La Ville de Roberval affiche un surplus financier de 2,2 M$ pour l’année 2020. Un excédent important qui a été causé par la pandémie.

« Ça ne nous préoccupe pas vraiment et ce n’est pas en raison de mauvaises prévisions. C’est en raison principalement de la pandémie qui a occasionné des dépenses de moins et nous avons aussi obtenu des revenus extraordinaires inattendus », explique le maire, Sabin Côté.

Les revenus de la municipalité se sont élevés à 19,9 M$ en 2020. Selon le magistrat, c’est une somme d’environ un million qui a été enregistrée en surplus non prévus. Il souligne entre autres une subvention de 560 000 $ pour la COVID et l’imposition de droits de mutation sur de gros immeubles.

Pour ce qui est des dépenses, comme les services des loisirs ont été moins utilisés, il y a eu moins de dépenses que prévu, notamment en raison de la fermeture de l’aréna et de la bibliothèque. Le peu de neige qui est tombée a également généré des économies. Aussi, la Ville a eu moins de demandes qu’anticipé pour son programme de soutien aux entreprises. Finalement, au lieu des 21,6 M$ budgétés, les dépenses ont atteint 19,7 M$.

Des investissements de l’ordre de 6,8 M$ ont été effectués au cours de l’année. La majorité de cette somme a été utilisée pour les travaux de réfection de l’aqueduc et de l’égout du boulevard de l’Anse.

Surplus à long terme

Ce surplus de 2,2 M$ porte à 4,6 M$ l’excédent accumulé de la municipalité. Un surplus jugé raisonnable selon le maire.

« Ce n’est pas trop élevé. Je considère que nous avons une bonne santé financière et une bonne gestion.  Nos résultats nous ont permis de créer des fonds de réserve pour l’entretien des bâtisses, l’aménagement des parcs et la voirie municipale. »

Ce coussin financier pourra servir si les projets de piscine intérieure et du développement de la Pointe Scott se concrétisent.

Dette

La dette à long terme de Roberval s’élève à 11,2 M$, ce qui représente un montant de 1 135 $ par habitant.  Une somme de 1,3 M$ a été injectée en 2020 pour en éponger une partie.

Si on ajoute la dette contractée pour des projets de la MRC, dont les investissements dans les minicentrales, la dette s’élève à 22 M$.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires