Un 1er juillet sans célébrations à Roberval

Noémie Charbonneau
Un 1er juillet sans célébrations à Roberval

Pour une première fois en plus de vingt ans, il n’y aura pas de célébrations entourant la fête du Canada à Roberval cette année dû à un manque de fonds.

Habituellement, le gouvernement fédéral accorde une subvention au Club nautique de Roberval pour l’organisation de cet événement, mais avec les années, le montant est passé de 55 000 $ à 12 000 $.

« Nous avons vu le budget descendre et l’intérêt des gens aussi en même temps. L’an dernier, avec un budget de 12 000$, nous avions seulement un groupe de musique local et des jeux gonflables, nous ne pouvions pas offrir plus, donc nous avons trouvé que ça ne valait pas la peine de continuer », explique le directeur général du Club nautique de Roberval, Gérard Brassard.

Les célébrations du 1er juillet au soir étaient réputées pour ses feux d’artifice, par contre, avec un si petit budget, ça ne donnait rien d’impressionnant. Comme a aimé mentionner Gérard Brassard, dans tous les sens du terme, c’était de « l’argent dans le feu ».

Donner sans recevoir

En plus de prendre le temps d’organiser l’événement, le Club nautique de Roberval était impliqué bénévolement dans la fête du Canada. Malgré les efforts déployés, le Club nautique ne bénéficiait pas de la visibilité souhaitée, car les célébrations se déroulaient à la place de la Traversée et non à la marina.

« Le Club nautique a toujours été généreux de son temps pour organiser cet événement, mais nous n’avons jamais eu de visibilité, car notre club ne se faisait même pas voir. C’est la ville qui en bénéficiait plus que nous », mentionne Gérard Brassard.

Manque de relève

À la suite de la décision de ne plus organiser l’événement, Gérard Brassard a fait des entrevues radiophoniques dans le but de trouver de la relève ou encore de l’aide pour que l’événement revienne. Malheureusement, il n’a reçu aucun appel et la ville de Roberval ne souhaite pas s’impliquer dans l’organisation.

Tant que personne ne prendra la décision d’organiser la fête du Canada, les célébrations ne seront pas de retour, du moins pour les prochaines années

Dans les alentours, Roberval était le seul endroit où il était possible de célébrer la fête du Canada le 1er juillet.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des